Journée Tunisiennes N°15

Retour vers Paris.

Maintenant, entre doute et espérance, je vais attendre le développement des films.

Mardi soir, je regarderai les contact et dans la fin de la semaine, je ferai les premiers tirages de lecture.

Le temps de l’argentique, si lent, prolonge notre voyage comme des malles encore ouvertes dans une chambre de mon esprit.

Lire l’article : Carnet de voyage : « Les vrais paradis sont les paradis qu’on a perdus », Marcel Proust .

Copyright photo et texte : Flore/ L’Oeil de l’Esprit

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de Flore