Internet : le nombre d’internautes africains à revoir

Les derniers chiffres officiels disponibles quant à l’utilisation de l’Internet en Afrique datent de 1998. La situation a heureusement depuis évolué

La dernière estimation officielle du nombre d’utilisateurs d’Internet disponible date de 1998. Alors que l’Internet se développe très vite en Afrique. Le nombre d’internautes y est sans cesse en augmentation. Pour exemple, une société sud-africaine estimait début 2000 à 1, 6 million, le nombre d’usagers en Afrique du Sud. En 1998, ce nombre s’élevait à 700 000.

L’exemple du Sénégal est aussi probant quand on estime qu’en 1998, ce pays ne comptait qu’environ 2500 surfeurs, à l’heure actuelle selon Amadou Top, fondateur d’Osiris une société de prestation de services Internet, le Sénégal compte  » deux ou trois cent mille  » usagers.

Internet, signe extérieur de développement

Sur le continent, l’Afrique du Sud et les pays du Maghreb sont au premier rang en ce qui concerne l’utilisation d’Internet. Ces places économiques majeures, en Afrique, ne peuvent que s’aligner sur l’équipement, le parc informatique et la qualité des contenus des pays occidentaux. Leur crédibilité sur le plan mondial dépend en partie de la maîtrise de l’outil technique incontournable que représente Internet.

La situation actuelle du Sénégal rend compte de sa place prépondérante en Afrique de l’Ouest, pour la partie francophone. Un rapport de la cellule Africa’nti spécialisée dans l’étude du développement d’Internet en Afrique, indiquait en 1998, que le Sénégal occupait la deuxième place en Afrique de l’Ouest, après le Ghana, en nombre d’utilisateurs d’Internet.