Inondations meurtrières au Togo

Depuis plus d’une semaine, des pluies diluviennes qui s’abattent sur la préfecture de Kpendjal, localité située à plus de 600 kilomètres au nord de Lomé, ont causé des inondations et des dégâts matériels importants.

Notre correspondant au Togo

« Les fleuves sont sortis de leurs lits et ont étendu les eaux causant des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels », a déclaré Minlib Nam, préfet de Kpendjal. Plusieurs maisons, des ponts, des écoles, des routes et des champs se sont effondrés dans plusieurs localités de la préfecture.

Après la région septentrionale, c’est la région des Plateaux du Togo (300 Km de Lomé) qui connaît depuis quelques jours le même drame. « Nous sommes plus chanceux, comparés à nos frères du nord Togo. Ici, on enregistre 120 foyers sinistrés avec de nombreux dégâts matériels. Mais aucune victime n’est à déplorer pour le moment », a déclaré un responsable de la préfecture de l’Ogou, joint au téléphone par Akfrik.com.

Devant l’ampleur des dégâts occasionnés par les inondations dans le nord du Togo, les autorités ont reporté d’un mois la rentrée scolaire « pour éviter d’avoir un système éducatif à deux vitesse », selon un communiqué du gouvernement. Ce dernier a débloqué plus de 500 millions de francs CFA (762.245 euros) pour les opérations de secours aux sinistrés, après avoir décrété un deuil national de trois jours.

Des conditions atmosphériques assez mauvaises frappent depuis quelques jours plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest dont le Ghana, le Burkina Faso, et bien sûr le Togo.

Lire aussi:

 12482

 12293