Immigration : un passeur tunisien condamné en Italie à 18 ans de prison

Khaled Bensalem, c’est le nom de ce passeur tunisien condamné, ce mercredi 1er juillet 2015, à 18 ans d’emprisonnement ferme. La justice italienne souligne sa responsabilité dans l’affaire du bateau transportant depuis la Libye, en 2013, 500 migrants dont 366 ont trouvé la mort à la suite du naufrage de leur navire.

A 36 ans, Khaled Bensalem, passeur tunisien, a été condamné par la justice italienne, ce mercredi 3 juillet 2015, à 18 ans de prison pour sa responsabilité lors du naufrage du bateau qui transportait 500 migrants, en 2013.

Parti de la Libye pour Lampedusa, une île italienne qui accueille régulièrement les candidats à la migration tragique, le bateau a chaviré. Il transportait des migrants en majorité composés d’Erythréens. Ces derniers ont identifié et accusé Khaled Bensalem d’avoir mis le feu au navire, ce qui était à l’origine du naufrage et donc de la mort de 366 personnes.

L’aveu du passeur

De son côté, lors d’une interview accordée en 2014 à une chaîne italienne, Khaled Bensalem a reconnu sa responsabilité dans ce drame. « Je suis un passeur, c’est vrai. Ce qui est arrivé est de ma faute. Mais pas seulement de ma faute », a-t-il déclaré. Il a aussi expliqué pourquoi il a fait ça : « Pour me faire repérer par les autres bateaux, j’ai pris ma chemise et je l’ai plongée dans l’essence. J’y ai mis le feu et je me suis brûlé. J’ai pris peur, tous les autres ont pris peur et le bateau s’est retourné ».

Jugé en procédure accélérée, le parquet italien a requis 18 ans de prison ferme contre le Tunisien.

Lire aussi :

  Immigration : 128 migrants secourus par la marine italienne