Immigration : 76 migrants meurent au large de la Libye

Au moins 76 migrants sont morts ce jeudi au large de la Libye dans le naufrage de leur embarcation.

Les drames se multiplient ces dernières semaines en mer. Un nouveau naufrage près des côtes libyennes a coûté la vie à des candidats de l’émigration toujours autant désireux de rejoindre l’Europe. Au moins 76 migrants sont morts et des dizaines d’autres sont portés disparus au large de la Libye après le naufrage de leur embarcation qui transportait au moins 300 personnes. En tout 198 personnes ont été sauvées de la noyade.

Un responsable des gardes-côtes libyen avait fait état jeudi soir d’au moins 30 morts et de dizaines de disparus dans ce naufrage au large de la ville de Zouara, située à près de 160 km à l’ouest de la capitale libyenne Tripoli. Le responsable attaché autorités basées à Tripoli, la capitale libyenne, avait indiqué : « Nous avons repêché 30 corps jusqu’à présent et avons secouru des dizaines de personnes tandis que des dizaines d’autres sont portées disparues après qu’une embarcation avec environ 200 migrants à son bord a coulé au large de la ville de Zouara ». Les migrants étaient tous originaires d’Afrique subsaharienne. Les opérations de secours se poursuivent ce vendredi afin de retrouver les migrants portés disparus. Selon les gardes côtes libyens, « nous travaillons avec des moyens très limités, la plupart des embarcations que nous utilisons sont des bateaux de pêche que nous empruntons à leurs propriétaires ». Plus les heures passent, plus l’espoir de retrouver des migrants s’amenuise.

Un afflux important de migrants dû à la chute de Kadhadi

Depuis le chute de Mouammar Kadhafi en 2011 qui a plongé la Libye dans une profonde crise politique, les départs de clandestins se sont intensifiés. Le pays est devenu une véritable passoire pour des milliers de migrants originaires d’Afrique subsaharienne notamment, qui y transitent pour rejoindre les côtes européennes. Lorsqu’il était au pouvoir Mouammar Kadhafi, qui avait signé des accords avec l’Italie, faisait office de rempart, réduisant ainsi le nombre de migrants qui tentaient leur chance en Europe. Plongée dans un véritable imbrogolio politique, la Libye compte deux gouvernements qui s’affrontent. Des combats éclatent aussi régulièrement entres les différentes milices qui existent au sein du pays. Un chaos qui facilite donc le travail des passeurs des migrants.

Il faut dire que depuis le début de l’année, plus de 107.000 migrants sont arrivés en Italie par la mer, tandis que 157.000 ont débarqué en Grèce, selon le décompte mardi de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Plus de 2 300 autres sont morts en tentant la traversée, selon l’OIM. L’Europe n’a toujours pas trouvé de solutions pour faire à cet afflux massif de migrants en dépit d’un accord entre la France et l’Angleterre en vue de la création d’un centre de commandement et de contrôle à Calais où là aussi des milliers de migrants se sont installés en attendant de pouvoir se rendre en Angleterre.

Lire aussi :

 Immigration : 50 migrants meurent au large de la Libye