Ibrahim Traoré : Réapparition mystérieuse après des jours d’incertitudes


Lecture 3 min.
Le président de la Transition du Burkina Faso, Ibrahim Traoré
Ibrahim Traoré, président de la Transition du Faso

Le Burkina Faso est  plongé dans la confusion depuis mercredi dernier, suite à des explosions entendues à proximité de la présidence à Ouagadougou. Ces détonations, d’abord perçues comme une possible tentative de déstabilisation, ont laissé la population burkinabè dans l’angoisse et l’incertitude quant à la sécurité du capitaine Ibrahim Traoré.

Une réapparition orchestrée pour rassurer

Après deux jours de silence et de spéculations, Ibrahim Traoré a fait une première apparition publique vendredi dernier. La télévision nationale a diffusé des images du président participant à une collecte de sang, une manière de montrer qu’il était en bonne santé et toujours aux commandes. Cependant, cette apparition n’a pas complètement dissipé les doutes et les rumeurs.

La Tabaski, une occasion pour se montrer

C’est finalement ce dimanche, à l’occasion de la fête de la Tabaski, que le capitaine Traoré est réapparu de manière plus visible. Des images authentifiées par la présidence ont été publiées, montrant Traoré en tenue civile, priant au milieu de fidèles musulmans sur le terrain de l’université Joseph Ki Zerbo. Il a profité de cette occasion pour appeler à la cohésion sociale et à la solidarité entre les Burkinabè, invoquant le souvenir du geste d’Abraham.

A lire aussi : Burkina Faso : qui a voulu renverser le capitaine Traoré ?

Une présence discrète, mais symbolique

Selon des témoins présents, le président est arrivé sur les lieux avant la prière prévue à 8h (TU), et s’est retiré aussitôt après, sans s’adresser à la foule. Cette discrétion a été remarquée et commentée, d’autant plus que sa venue a été accompagnée par un hélicoptère survolant la zone, un dispositif de sécurité impressionnant et inhabituel.

La réaction des réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, la réapparition du capitaine Traoré a suscité de nombreuses réactions. Si certains se sont dits rassurés par cette présence publique, d’autres ont exprimé leur désir d’entendre une déclaration officielle du président pour clarifier les événements récents. La demande de transparence et de communication directe de la part du chef de l’État reste forte parmi la population.

Une situation toujours floue

Bien que les apparitions successives du capitaine Traoré aient été destinées à apaiser les tensions, de nombreuses questions demeurent. L’origine des explosions reste floue, et les circonstances exactes entourant ces jours d’incertitude n’ont pas été entièrement élucidées. Les Burkinabè attendent encore des explications plus détaillées pour comprendre ce qui s’est réellement passé et pour retrouver une pleine confiance en la stabilité de leur pays.

Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News