Corruption à l’IAAF : Macky Sall du Sénégal cité dans le scandale

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Le procès de Lamine Diack, ancien patron e l’IAAF, qui s’ouvre ce lundi 8 juin 2020 à Paris, concerne aussi le Président sénégalais Macky Sall dont le nom a été cité dans ce scandale.

Macky Sall, chef de l’Etat du Sénégal, a-t-il bénéficié des sommes empochés par les Diack dans le cadre de l’affaire dite de corruption d’athlètes russes en lien avec le dopage ? Le juge français tirera forcément cette affaire clair. Car, autant le roi du Maroc, Mohammed VI, par l’entremise de sa nièce, a été cité dans cette affaire, autant le dirigeant sénégalais serait directement impliqué dans cette nébuleuse.

Au cours de leurs investigations, les enquêteurs français auraient découvert que Papa Massata Diack, fils de l’ancien président de la fédération Internationale d’Athlétisme, aurait appuyé Macky Sall, alors que ce dernier allait à la conquête du pouvoir, en 2012, face à son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, ancien Président du Sénégal.

A lire : Procès de l’IAAF : Corruption, séisme au palais de Mohammed VI à Rabat ?

Mieux, il se dit que c’est cette corrélation qui confère une certaine immunité à Papa Massata Diack, que les autorités judiciaires sénégalaises refusent d’extrader, à ce jour, malgré la demande insistante de la justice française. Absence de coopération judiciaire qui a fait que Diack-fils ne s’est jamais présent devant le juge français. Et ce lundi encore, Papa Massata Diack est pressenti absent, surtout que les frontières aériennes du Sénégal sont fermées pour raison de Covid-19.

Papa Massata Diack, à travers sa société de marketing et de consulting, est accusé d’avoir perçu, avec la « complicité » de son père, d’importantes sommes d’argent, dans le but d’œuvrer à faire étouffer un vaste scandale de corruption, en lien avec le dopage d’athlètes russes. Diack-fils aurait d’ailleurs éclaboussé le Maroc, car une de ses objets de valeur acquise durant ses shopping haut de gamme, une Cartier notamment, aurait été localisée sur le bras d’une nièce du roi Mohammed VI.

A lire : Vols de montres, IAAF : Maroc, Mohammed VI face à deux scandales

Tout compte fait, le grand absent à ce procès serait donc Papa Massata Diack. Certains conseils de son père Lamine Diack pourraient aussi manquer à l’appel de Paris. Absences qui pourraient sérieusement compromettre la tenue de ce procès, ce jour.