Le Guinéen Mamoudou Barry tué en France : l’oeuvre d’un Turc et non d’un Algérien ?

Mamoudou Barry

Un jeune de nationalité turque, suspecté d’avoir porté les coups mortels à Mamoudou Barry, a été arrêté à Rouen, dans l’ouest de la France. 

On en sait un peu plus sur l’agression mortelle qui a coûté la vie à Mamoudou Barry, un Guinéen de 31 ans. Un jeune de nationalité turque, suspecté d’avoir porté les coups mortels, a été arrêté, ce lundi 22 juin 2019 au matin à Rouen, dans l’ouest de la France. Selon la version de la police, il présente des « antécédents psychiatriques ».

Mamoudou Barry, enseignant chercheur guinéen de 31 ans, a été mortellement agressé, vendredi 19 juillet 2019 au soir à Canteleu, une commune proche de Rouen, dans l’ouest de la France. Un homme de nationalité turque, né en 1990, soupçonné d’être l’auteur de l’agression mortelle a été interpellé ce lundi 22 juillet, au matin à Rouen. Selon la police, l’individu, connu pour des infractions à la législation aux stupéfiants, présente des « antécédents psychiatriques ».

Selon Me Jonas Haddad, avocat de la famille de la victime, « il s’agit d’un crime raciste, sans aucun doute, mais rien ne permet d’établir que c’est en lien avec la finale de la CAN. Rien ne permet de dire aussi qu’il a été agressé par un supporteur algérien », balayant d’un revers de main les assertions allant dans le sens d’imputer le meurtre à un supporter algérien qui aurait pris Mamoudou Barry pour un Sénégalais.

A lire : Meurtre de Mamoudou Barry en France : un Algérien ayant pris le Guinéen pour un Sénégalais ?

Samedi déjà, les caméras de vidéo surveillance avaient permis d’identifier l’auteur des faits, sauf qu’il était jusque-là introuvable.