Meurtre de Mamoudou Barry en France : un Algérien ayant pris le Guinéen pour un Sénégalais ?

Mamoudou Barry

Mamoudou Barry, Guinéen de 31 ans, sauvagement agressé dans la soirée du vendredi 19 juillet, près de Rouen, a succombé à ses blessures. Selon certaines informations, l’homme aurait été pris pour un Sénégalais par un Algérien qui a abrégé sa vie.

Un universitaire guinéen de 31 ans a succombé à ses blessures le lendemain de son agression, alors qu’il était interné à l’hôpital. Sa faute ? D’avoir été … Noir. Son malheur ? D’avoir croisé le chemin d’un criminel. Les faits ont eu lieu dans la soirée du vendredi 19 juillet, alors que Mamoudou Barry, accompagné de sa femme, a été sauvagement agressé, près de Rouen.

« Mamoudou Barry était parti chercher sa femme à l’arrêt de bus juste derrière son immeuble, car elle portait des courses trop lourdes pour elles. Une fois dans la voiture, une personne qui était là l’insulte en disant « sale Noir, nous allons vous faire la fête ce soir » ». « Voulant avoir une séance d’explications avec l’individu, Barry sera roué de coups », témoigne Aly Thieran, président de l’association des Guinéens de Normandie.

Des informations indiquent toutefois que le meurtrier serait un Algérien qui aurait pris le sieur Barry pour un Sénégalais. Et aurait cherché à lui « faire la fête », un peu avant le match Sénégal / Algérie, comptant pour la finale de la CAN 2019 qui se jouait au Caire en Egypte. Match remporté par les Fennecs qui ont battu les Lions sur le score d’un but à zéro. Pour leur part, les autorités françaises indiquent qu’à ce stade de l’enquête, rien ne permet de déterminer l’identité de l’agresseur. Affaire à suivre !