Gabon, Ce qui n’a pas été dit : Ali Bongo est aussi paralysé de la jambe droite

Le chef de l'Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba

Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon, a fini de rassurer sur son état de santé qui s’est nettement amélioré. Un fait a cependant été occulté jusque-là : le chef de l’Etat du Gabon, au jour du 31 décembre 2018, restait paralysé de la jambe droite.

Finies les spéculations sur l’état de la santé du Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, qui a rassuré le monde entier lors de son allocution du 31 décembre 2018, alors qu’il sacrifiait au traditionnel discours à la Nation. Lecture faite des images diffusées en cette veille de nouvel An, Ali Bongo a le visage déformé, notamment le côté droit, affectant l’œil droit. De même, Ali Bongo a perdu l’usage normal de la main droite, obligé qu’il a été, en tant que droitier, de serrer le poing gauche pour insister que « la Nation gabonaise est une et indivisible ».

A lire : Gabon : la preuve qu’Ali Bongo est… paralysé

AFRIK.COM l’avait dit, preuves à l’appui, Ali Bongo soufre d’hémiplégie droite. Pour nous répéter, le côté droit du chef de l’Etat du Gabon est paralysé. Qui dit côté droit, dit bras, jambe, entre autres. Les séances de rééducation que subit le dirigeant, dont l’efficacité n’est plus à prouver, compte tenu de l’amélioration nette ressentie au vu de la différence entre les images diffusées lors de la visite du roi Mohammed VI et celles de ce 31 décembre 2018, n’ont pas fini de prendre le dessus sur la maladie qui a encore laissé des séquelles.

A lire : Gabon : Ali Bongo en fauteuil roulant comme Bouteflika d’Algérie ?

En ce moment précis, Ali Bongo ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant. Ayant perdu l’usage normal de la main et de la jambe du même côté, droit.