Gabon : Ali Bongo transféré à Amsterdam ?

Le Président du Gabon, Ali Bongo, et son épouse Sylvia

Annoncé à Londres depuis le 4 avril dernier, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dont la santé se serait davantage dégradée, serait sur le point d’être transféré vers les Pays-Bas.

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, dont l’évacuation, le 4 avril dernier, en Grande-Bretagne a été soulevée, pourrait changer de pays pour poursuivre son traitement. Citant leurs sources, des journaux, notamment Beninwebtv, ont indiqué que  » les proches d’Ali Bongo envisageraient de le transférer à Amsterdam en Hollande pour y poursuivre les soins « .

A lire : Ali Bongo malade, L’école fermée : Gabon, qu’est-ce qui ne va pas ?

Pour justifier ce transfert, il a été soulevé, entre autres, la présence d’une faible communauté gabonaise à Amsterdam ; ce qui permettrait de limiter les fuites d’informations en rapport avec la santé du dirigeant, objet de toutes les curiosités, au Gabon, comme à l’international. Sauf que depuis début avril, Gabonaises et Gabonais n’ont aucune nouvelle de leur dirigeant.

A lire : Ali Bongo absent : « Le Gabon est l’otage d’un clan »

Ali Bongo a été victime d’un accident vasculaire cérébral, le 24 octobre 2018, à Riyad. Il quittera l’Arabie Saoudite le 28 novembre de la même année pour Rabat au Maroc, où il poursuivra sa convalescence jusqu’à son retour au Gabon, le 23 mars 2019. Annoncé malade et affaibli, le dirigeant aurait été transféré à Londres, le 4 avril dernier, pour des soins. Depuis cette date, aucune nouvelle du Président de ce pays d’Afrique Centrale. Jusqu’à l’annonce, loin d’être officielle, de son transfert aux Pays-Bas.

A lire : Gabon : « Très affaibli », Ali Bongo évacué à Londres ?