France : trouver un emploi grâce au CV vidéo

APC Recrutement conçoit gratuitement des CV vidéo, depuis février 2006, afin de valoriser les candidats issus de la diversité. Le cabinet français, contre le projet de CV anonyme, souhaite ainsi montrer « qu’il est possible de lutter contre les discriminations à l’emploi aussi par les nouvelles technologies ». La base de données contient déjà 4 000 CV en image.

APC (Agir pour la compétence) Recrutement se définit comme « le 1er cabinet de recrutement spécialisé dans la promotion de la diversité ». Son objectif est simple : donner un coup de pouce professionnel aux personnes issues des minorités et/ou qui vivent dans des quartiers dits « difficiles ». A cet effet, le site d’APC Recrutement propose notamment sur son site de concevoir gratuitement un CV vidéo de 60 secondes. Une « révolution », comme l’indiquent les concepteurs, qui qualifient leur structure d’apolitique et non-communautaire.

« Les candidats ne doivent pas avoir honte de ce qu’ils sont »

« Nous avions des candidats qui étaient sympas et qui présentaient bien mais qui avaient des problèmes de visibilité, raconte Saïd Hammouche, directeur général de la société. Lorsque l’on parle des quartiers, on a toujours une mauvaise représentation, on pense toujours au plus mauvais alors que seuls une minorité reflète vraiment une telle image. Alors nous nous sommes dits qu’il serait bien d’utiliser les nouvelles technologies pour faire la promotion des jeunes des quartiers « populaires », un adjectif que je préfère à « sensibles ». »

L’idée est aussi née de l’opposition au CV anonyme, projet que le gouvernement français semble avoir enterré avant même qu’il soit né. « Nous étions dérangés par cette idée de se dissimuler derrière un CV anonyme pour obtenir un rendez-vous avec un employeur. Nous considérons que ce n’est pas comme ça qu’on avance. Les candidats ne doivent pas avoir honte de ce qu’ils sont, mais revendiquer leur personnalité, leur faciès, leur lieu de résidence », assure Saïd Hammouche.

4 000 CV vidéo conçus, 80 personnes employées

L’équipe, surnommée par certains « chasseurs de têtes des banlieues », s’est donc basée sur le fait que toutes les entreprises ont des e-mails sur lesquels il est possible de postuler. Seulement, pour faire la différence et valoriser les postulants, elle a choisi, en février 2006, le CV vidéo. « Les entreprises recherchent des gens qui soient en accord avec leur politique, commente Saïd Hammouche. Si face à eux il y a un CV avec comme domiciliation le département 93 et/ou un nom à consonance étrangère, elles ne feront pas forcément attention à la candidature. En revanche, le CV vidéo permet de laisser transparaître toutes les aptitudes du candidat. S’il a la pêche, il peut déclencher une réelle envie ».

APC Recrutement propose un atelier hebdomadaire qui offre entre huit et dix places pour la conception d’un CV vidéo. Ils ne sont pas toujours pleins, mais, petit à petit, la base de données s’étoffe : 4 000 profils sont consultables. On compte beaucoup des jeunes diplômés et, au total, 55% d’hommes et 45% de femmes. Les femmes qui sont, depuis début septembre, particulièrement soutenues suite à « une initiative soutenue par la DRTEFP (Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, ndlr), la Cité des Métiers de La Villette et de Nanterre et l’ANPE », souligne le site.

« Nous avons mis l’accent sur les femmes car elles sont un peu plus concernées par les problèmes de discrimination à l’emploi », poursuit Saïd Hammouche. APC Recrutement a réussi à placer, sur les neuf derniers mois, « 80 candidats, en bonne majorité des quartiers », conclut Saïd Hammouche. Encourageant, mais la route est encore longue…

 Visiter le site de APC Recrutement