France : quand l’imam Chalghoumi veut changer l’Afrique !

Un forum mondial sur la paix va être organisé prochainement à Brazzaville. A cette occasion, l’imam Chalgoumi est allé au Congo rencontrer le Président Sassou Nguesso.

Le président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, Hassen Chalghoumi, surnommé le « faux imam de Drancy », a pour ambition de ramener la paix dans le monde. En voyage au Congo Brazzaville, il a rencontré le Président Denis Sassou Nguesso afin de lui proposer d’organiser un forum pour la paix dans le monde en vue notamment de trouver des solutions aux problèmes sécuritaires que connaît le continent africain. L’imam Chalghoumi, très loin de faire l’unanimité au sein de la communauté musulmane de France, va représenter « l’islam de France » à ce forum.

« Il est venu nous faire partager un projet d’organiser un forum mondial pour la paix qu’il a soumis au président de la République. Pour lui, ce qui se passe au Mali, au Proche-Orient, en Syrie, etc, défigure l’Islam et ce n’est pas bien. Il faut que nous montrions une autre image de l’Afrique. Qu’entre nous, il ne se passe pas des querelles, entre musulmans et chrétiens, il y ait le dialogue. Je crois que c’est l’image que nous véhiculons ici au Congo », a indiqué l’archevêque de Brazzaville, Anatole Milandou, présent à l’entretien entre Chalghoumi et Sassou Nguesso, selon le JournaldeBrazza.

Chalghoumi, un homme de paix ?

« On ne peut pas accepter, au nom de l’Islam, de tuer des vies. Je trouve que l’Afrique peut avoir une image meilleure. L’Afrique mérite mieux que des actes barbares de Boko Haram, des actes des groupes armés au Mali et des Shabab au Kenya », a déclaré pour sa part Hassan Chalghoumi.

Hassan Chalghoumi, présumé porte-parole des musulmans de France, ne serait pas le bienvenu aux Etats-Unis. En 2007, les autorités américaines l’auraient renvoyé en France et l’auraient désigné comme persona non grata. La raison ? Un simple « malentendu » selon le premier concerné. Mais Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, a une réponse. Selon lui, en 2004 l’imam de Drancy aurait prêché en faveur du djihad, la guerre sainte. Ancien manutentionnaire, l’imam de Drancy se serait même vu retiré son permis de travail à l’aéroport Charles de Gaulle car il aurait été fiché dans la liste rouge des RG. Etant donné l’ensemble de ces informations, Hassan Chalghoumi est-il bien placé pour représenter la France à ce prochain forum ?

Enfin, pour quelle raison la France a-t-elle envoyé un imam pour discuter avec un chef d’Etat africain au sujet d’un forum mondial pour la paix ? Dans son discours, Chalghoumi parle de donner une bonne image de l’islam. Ce « forum mondial pour la paix » serait-il un prétexte pour prêcher un nouvel islam ?