Forum GECF : Tebboune a-t-il déjoué les plans de Mohammed VI sur le gaz sénégalais ?


Lecture 3 min.
Mohammed VI et Abdelmadjid Tebboune
Mohammed VI et Abdelmadjid Tebboune 2

Le 7ème Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz à Alger a abouti à des conclusions qui pourraient menacer les intérêts du Maroc. L’Algérie ayant renforcé sa coopération avec le Sénégal, nouvel entrant dans ce Forum.

D’importantes réserves de gaz ont récemment été découvertes au Sénégal et pourraient permettre d’approvisionner l’Europe en GNL. Ce projet pourrait passer soit par le Maroc soit par l’Algérie. Aux dernières nouvelles, Dakar a décidé de coopérer avec Rabat et Abuja pour provisoirement contourner le mégaprojet de Gazoduc Nigeria-Europe.

La première phase de la construction de ce nouveau gazoduc va partir du Sénégal pour passer par la Mauritanie et le Maroc. De là, il va se connecter au GME (Gazoduc Maghreb Europe). L’exploitation du gaz sénégalais devrait commencer en 2028, avec des réserves estimées à 1400 milliards de mètres cubes. Quatrième pays africain en termes de réserves de gaz, le Sénégal est très convoité.

Le gaz naturel sénégalais, nouvel enjeu en Afrique du Nord

Après l’Algérie, le Sénégal sera le deuxième pays africain à être directement connecté à l’Europe par un gazoduc. L’Algérie jouit déjà d’un accès établi au marché européen du gaz, et elle compte sur le Nigeria pour augmenter ses capacités d’exportation. Seulement, l’ouverture du marché européen au gaz nigérian via l’Algérie n’est pas pour demain.

Alors que le Maroc prévoit d’utiliser le nouveau gazoduc comme un levier stratégique contre l’Algérie, un nouveau facteur s’invite aux débats. Le 7ème Sommet du GECF a été saisi par le Président Tebboune pour appeler à renforcer le dialogue et la coopération entre les pays membres de l’organisation. Dès lors, Alger et Dakar sont liés par un pacte de coopération.

Nouveau front entre Mohammed VI et Abdelmadjid Tebboune

En effet, le 7ème Sommet du GECF a pris fin à travers l’adoption de la Déclaration d’Alger. Celle-ci réaffirme l’engagement des pays membres du GECF à coopérer. Il n’est donc pas exclu que Tebboune, qui a rencontré le Président sénégalais Macky Sall, lors du Forum, ait joué toutes ses cartes pour verrouiller le système. Et de facto, écarter le Maroc.

Une étroite collaboration entre le Sénégal et l’Algérie est évidente, à travers ce Forum des pays exportateurs de gaz naturel. Laquelle collaboration pourrait lourdement porter préjudice au Maroc, qui compte beaucoup sur le gaz sénégalais pour sa consommation et l’exportation. Pour sûr, c’est un tout nouveau front qui est ouvert entre Mohammed VI et Abdelmadjid Tebboune, au sortir du Forum.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter