Football : Yannick Noah de retour au PSG ?

Dans une interview publiée, ce vendredi, dans le journal Le Parisien – Aujourd’hui en France, l’entraîneur Guy Lacombe annonce l’arrivée imminente de Yannick Noah au club Paris-Saint-Germain, sans toufefois spécifier sa fonction exacte. De son côté, la direction du club a tenu à préciser qu’aucun accord n’avait été signé. Mais elle se souvient qu’en 1996, le « sorcier » Noah avait contribué à la seule victoire du PSG en coupe d’Europe.

Yannick Noah « va travailler avec nous », a affirmé Guy Lacombe, l’entraîneur du PSG, dans les colonnes du Parisien – Aujourd’hui en France, daté du vendredi 5 janvier. « C’est une bonne personne pour le staff dirigeant », explique l’entraîneur, pour qui le tennisman «peut amener une certaine sérénité, une vision des choses.» Guy Lacombe mentionne les atouts de l’ancien vainqueur de Roland Garros : «Yannick Noah a cette approche extérieure, par rapport au public, à certains joueurs. Il a des choses à apporter. Il connaît bien Paris».

Au PSG, celui qui s’est aujourd’hui reconverti dans la chanson, pourrait être une sorte de « tampon » entre l’entraîneur et le groupe, dont Guy Lacombe ne maîtrise pas toujours les comportements ou les réactions. D’après l’entraîneur, l’intervention de Noah se ferait surtout auprès du staff dirigeant et notamment du président Alain Cayzac « qui en a besoin, car tout ce qu’il vit n’est pas facile ». Même si la direction du club a précisé qu’aucun contrat n’a encore été signé, l’arrivée de Yannick Noah ne semblerait pas déplaire à Alain Cayzac. Dans L’Equipe du mercredi 6 décembre, il confirmait en tout cas que la venue de l’ancien tennisman était une idée séduisante à ses yeux: « Yannick aime bien le club et j’apprécie beaucoup l’homme. Il a envie de nous aider. Cette fois, ce ne serait pas une intervention exceptionnelle. Je ne veux pas que ce soit un effet d’annonce, un coup d’épée dans l’eau. On réfléchit ensemble pour une collaboration sur la durée. »

Le retour du « sorcier », onze ans plus tard ?

Yannick Noah n’en est pas à son coup d’essai au PSG. Il avait déjà joué un rôle de préparateur mental au sein du club de la capitale en 1996, pendant quelques jours, alors que le PSG se préparait à disputer (et à remporter) la première finale européenne de son histoire, en Coupe des coupes face au Rapid de Vienne. Avec sa bonne humeur, son vécu de sportif de haut niveau et sa culture de la gagne, le natif de Yaoundé avait apporté sa contribution à un des plus prestigieux trophée du club parisien.

En acceptant aujourd’hui le challenge du PSG, Yannick Noah viendrait renforcer sa réputation de « sorcier ». On le dit doté d’un pouvoir quasi surnaturel, puisque sa présence au sein d’un groupe a toujours été une source de motivation supplémentaire pour ses membres. Grâce à sa force mentale, il est considéré comme une sorte de porte-bonheur, dont beaucoup ont tenté de profiter. Presque toujours avec bonheur…

L’histoire parle d’elle même. Elle commence en 1991, quand Yannick Noah, fraîchement reconverti en capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, réussit à mener son groupe à la victoire finale, après 59 ans de disette. En finale, à Lyon, il réussit à transcender Guy Forget et Henri Leconte, qui prennent le dessus sur les Etats-Unis de Pete Sampras et André Agassi. Dans le même rôle, il récidive en 1996, en faisant gagner à la France sa deuxième Coupe Davis, cette fois face à la Suède. Meneur d’hommes hors-pair, son influence se vérifie auprès de joueurs tels que Cédric Pioline, Guillaume Raoux, Guy Forget et Arnaud Boetsch. L’année suivante, il mène les filles de l’équipe de France à la victoire en Fed Cup. Enfin, en 2005, il rejoint l’équipe du Cameroun de football en tant que conseiller, poste honorifique, puisqu’il maintient sa résidence et ses activités hors du Cameroun.

Le PSG, qui pointe actuellement à la 16e place du classement de Ligue-1, aurait bien besoin des talents de « sorcier » de Yannick Noah…En attendant, le club de la capitale affrontera Nîmes en 32e de finale de la Coupe de France.