Exposition « Modernité Plurielle. Art contemporain arabe », du 8 décembre 2007 au 9 mars 2008, à l’Institut du monde arabe

A l’occasion de son vingtième anniversaire, l’IMA a fait choix de présenter à son public l’un des secteurs les plus actifs de la création artistique contemporaine du monde arabe – et parfois aussi l’un des plus méconnus –, celui des arts plastiques.

Communiqué de presse

Extraites des collections de l’Institut, environ cent vingt œuvres, dues à quelque quatre-vingts artistes originaires d’une quinzaine de pays arabes, dressent un panorama des différents mouvements, écoles et tendances, qui constituent la diversité de cette création.

Riche d’influences, proche de l’Afrique, de l’Asie et de l’Europe, l’art contemporain arabe fait montre d’une grande pluralité de styles. Ainsi les artistes contemporains arabes témoignent d’une grande ouverture sur le monde et les profonds bouleversements qui affectent celui-ci.

Partis en Europe ou aux Etats-Unis pour étudier, ayant fait le choix, quelquefois, de s’y établir, mais, le plus souvent, revenus dans leurs pays d’origine pour y poursuivre leur travail de création, les artistes arabes sont partagés entre plusieurs cultures. Ils savent, à l’occasion, installer un lien unique – procédant de la synthèse, voire de la mise en abîme – entre Orient et Occident, travaillant, par exemple, sur la calligraphie arabe et le signe, tout en laissant paraître des influences plastiques occidentales.

Ces œuvres, replacées dans leur contexte et leur dimension historiques, montrent, ensemble, l’ampleur insoupçonnée de l’apport arabe à la création contemporaine ; elles permettent au public de prendre la mesure du travail mené au cours des décennies écoulées et d’apprécier la complexité des recherches entreprises dans le domaine des arts plastiques, au sein du monde arabe