Etats-Unis : le procureur confirme le suicide de la jeune noire Sandra Bland, morte en prison

Selon un rapport d’autopsie rendu public ce jeudi par le bureau du procureur, la jeune femme noire Sandra Bland morte en prison, s’est bien suicidée. Son décès ainsi que son arrestation aux États-Unis ont suscité une vague d’indignation auprès de la communauté noire du pays.

Alors que le décès controversé de la jeune noire Sandra Bland en prison continue de susciter la controverse aux États-Unis, le bureau du procureur a mis ce jeudi à la polémique en révélant les résultats de l’autopsie pratiquée sur la dépouille de Sandra Bland. Selon ces résultats, la jeune américaine se serait suicidée.

Selon le procureur, « les indices tirés de l’autopsie sont compatibles avec un suicide ». Aucun élément ne permet de penser qu’il s’agisse d’un homicide. L’autopsie n’a pas révélée de blessures graves durant l’arrestation ou la détention de Sandra Bland. Pour les proches de la victime, Sandra Bland n’avait aucune raison de mettre fin à ses jours. « Elle était heureuse de commencer un nouveau travail et n’avait aucune raison de se tuer », a précisé un membre de sa famille.

Lors de l’autopsie, des traces de marijuana ont été retrouvées dans son organisme ainsi que des marques de coupures au poignet gauche, qui pourrait dater selon les enquêteurs de deux à quatre semaines. La victime au moment de son placement en prison avait précisé aux policiers, qu’elle avait déjà par le passé tenter de se suicider. Par ailleurs, peu après son arrestation, elle s’était confiée à une personne de son entourage : « Franchement je ne trouve pas les mots pour décrire toute cette histoire, comment changer de voie sans mettre de clignotant a pu déboucher sur tout ça », a t-elle martelé sous le choc.

Sandra Bland rejoignant son lieu de travail a été arrêté à Houston par les forces de l’ordre pour avoir oublié de mettre son clignotant pour changer de file. Une vidéo prise par un passant montre la violence de l’agression. Conduite au poste de police, elle décéde trois jours après son arrestation. Après la série de bavures policières commises à l’égard de la communauté noire, sa mort a ravivé les tensions raciales aux États-Unis.

Lire aussi :

 Etats-Unis : le décès d’une jeune noire en prison suscite la controverse