Etats-Unis : le décès d’une jeune noire en prison suscite la controverse

La mort dans des conditions encore inconnues de Sandra Bland, une jeune femme retrouvéemorte étouffer dans sa cellule trois jours après son arrestation, suscite de multiples interrogations aux États-Unis, où règne un climat de tensions raciales après de multiples bavures policiers à l’égard de la communauté noire.

Les tensions entre la police et la communauté noire ne se sont pas apaisées aux États-Unis. Cette nouvelle affaire ne risque pas d’arranger les choses. Sandra Bland a été retrouvée étouffée dans sa cellule trois jours après son arrestation. Les circonstances de sa mort demeurent pour l’heure inconnues. Certains dont les proches de la victime soupçonnent un acte raciste.

La mort de cette jeune femme a suscité des protestations de la part de ses proches ainsi que de militants anti-racistes. Ces derniers ont réclamé une investigation alors que les autorités considèrent que sa mort est due à un suicide. « Cela semble incompréhensible, nous n’acceptons pas la thèse du suicide », a déclaré la sœur de Sandy. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont crée #sijemeursengarde-à-vue afin de dénoncer ce qu’il considère être un acte raciste. Sur cette page, ils donne des conseils aux membres de la communauté noire arrêté par la police : « Si je meurs en garde à vue, s’il vous plait, ne laissez pas la police raconter une histoire de dépression et de suicide qui m’aurait conduit à me tuer, c’est un mensonge ».

Sandra Bland qui se rendait sur son lieu de travail a été arrêté à Houston par les forces de l’ordre pour avoir omis de mettre son clignotant pour changer de file. Une vidéo prise par un passant montre la violence de l’agression. Elle est par la suite conduite au poste de police en opposant une farouche résistance. En effet, dans un rapport, les policiers qui l’ont arrêtée ont écrit qu’elle était « chicaneuse et non coopérative » et a été arrêtée pour agression d’un agent public.

Ce décès intervient après de nombreuses bavures policières contre des membres de la communauté noire aux États-Unis. En effet, la mort de Freddie Gray avril dernier, des suites de blessures que lui auraient infligées les policiers pendant son arrestation, avait provoqué de violentes émeutes à Baltimore. Depuis août 2014, plus d’une dizaine de Noirs-Américains ont été tués par la police.

Lire aussi :

 Un Noir tué de 8 balles aux Etats-Unis : la vidéo accable un peu plus le policier