Un Noir tué de 8 balles aux Etats-Unis : la vidéo accable un peu plus le policier

La vidéo diffusée jeudi montrant le noir américain Walter Scott tué de huit balles par l’agent blanc Micheal Slager a révélé de nouveaux éléments qui accable un peu plus le policier.

Le monde entier a été ému par la vidéo montrant un noir américain, Walter Scott, se faire tuer de huit balles par un policier blanc, Michael Slager , à Charleston, en Caroline du Sud. Un drame qui est loin d’être le premier aux Etats-Unis ou les Noirs sont régulièrement abattus en plein jour par des policiers blancs, sans que ces derniers soient mis sur le banc des accusés.

La vidéo filmée par un passant, où l’on voit le policier tirer de plusieurs balles dans le dos de l’homme noir, révèle de nouveaux éléments. Dans cette vidéo, on voit Michael Slager s’approchant du véhicule de Walter Scott. Les deux hommes discutent. Slager regagne alors sa voiture de patrouille. Scott sort de son véhicule, l’agent lui demande de remonter à bord. Quelques instants plus tard, Scott quitte à nouveau sa voiture et s’enfuit.

Interrogé sur les raisons de cette fuite, l’avocat de la famille de la victime, Justin Bamberg, évoque « des questions de pension alimentaire». Avant d’ajouter : « Cette vidéo ne change rien au fait que l’officier a abattu Walter Scott et que les tirs étaient totalement injustifiés. Il s’agit là du point clé de l’enquête criminelle et de l’action civile ». La vidéo révèle encore autre chose. Elle montre également un passager dans la voiture de Scott. L’identité de cet homme n’a pas été révélée. D’après Chris Stewart, un avocat de la famille Scott, il s’agirait d’un collègue et ami de Walter. Interrogée par CNN, Judy Scott, la mère de Walter Scott, a dit qu’elle ressentait « du pardon dans [s]on cœur, même pour l’homme qui a tiré et tué son fils ».

Cette recrudescence de Noirs américains abattus en plein jour par des policiers blancs montrent la véracité des propos de la célèbre historienne américaine Doria Jonshon qui avait accordée une interview croisée à Afrik avec l’universitaire français Nathalie Loison. Toutes deux ont affirmé que l’élection de Barack Obama ne prouve pas qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis.

Voici un extrait de l’avis de Doria Jonshon sur la question : « Son élection ne prouve pas qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis. ?La vérité, c’est que s’il avait vraiment menacé la suprématie blanche, il n’aurait pas été élu. Les Noirs sont toujours plus nombreux en prison parce que le système judiciaire américain est raciste. Dans beaucoup de ?prisons?? américaines,? on fait travailler les ?prisonniers et? on les paye 8 dollars par mois.? E?t ce qu’ils produisent, c’est? la lingerie de Victoria Secret. Plusieurs sociétés bénéficient de leurs services. L’esclavage moderne existe toujours. Pourtant, le 14ème amendement de la Constitution abolit l’esclavage. Mais dans cette loi, il est dit qu’il n’y aura plus d’esclavage à moins que la personne soit en prison. Sans compter qu’après être sortis de prison, il est très difficile pour les prisonniers de trouver du travail. Cela peut arriver que certains anciens détenus soient embauchés malgré leur CV, mais c’est toujours un parcours du combattant. C’est d’autant plus difficile qu’aux Etats-Unis lorsque les gens cherchent du travail, ils doivent remplir un formulaire et dire en cochant une case s’ils ont été en prison ou non. S’ils affirment qu’ils ont été en prison, dans 99% des cas, ils ne sont pas embauchés, et retournent en prison.»