« L’élection d’Obama ne prouve pas qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis »

Nombreux sont ceux qui pensent que l’élection à la Présidentielle, en 2008, de Barack Obama prouve qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis. ?La célèbre historienne américaine Doria Johnson et la professeure d’anglais à l’université Paris 11 et docteur en civilisation afro-américaine, Nathalie Loison, estiment que ce n’est pas tout à fait la réalité. Selon elles, toutes les statistiques montrent que les Noirs sont toujours plus nombreux en prison et constituent la population la plus pauvre des Etats-Unis. Les deux chercheuses livrent à Afrik.com leurs regards croisés sur la société américaine.

Afrik.com : L’élection de Barack Obama comme premier Président noir des Etats-Unis est pour beaucoup une preuve qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis. Pourtant vous affirmez que la réalité est toute autre. Pourquoi ?
Doria Johnson :
Je pense que la victoire d’Obama en 2008 n’est qu’une victoire esthétique.? Il ?s’est fait élire sur son image mais en réalité il ne s’est pas attaqué aux problèmes des N?oirs et ça n’a rien changé dans la vie des Afro-américains. Son élection était une façon de rassurer les Blancs. Une façon pour eux aussi de se dire qu’ils ne sont pas si racistes que cela, puisqu’ils ont mis un Noir à la Présidence. Mais ?l?a société américaine reste profondément ?raciste, de même que le système judiciaire.? L’élection d’Obama n’y change rien !

Afrik.com : Toutefois, lors de sa campagne, avant son élection en tant que Président des Etats-Unis, en 2008, Obama a tenu à préciser qu’il ne serait pas le Président des Noirs mais de tout les Américains…
Nathalie Loison :
Effectivement Obama ne s’est pas attaché à défendre la cause des Noirs en particulier. Non ! Il avait précisé dans des interviews qu’il ne représenterait pas les Noirs uniquement mais tous les Etats-Unis. Il a même souligné qu’il n’était pas un activiste comme Jessie Jackson, qui défend la cause des Noirs mais le Président de tous dans le pays. Il a précisément dit : « Moi, je veux être le Président de tous les Américains. Un président ne peux pas défendre une communauté en particulier mais doit aider tout le monde ».

Afrik.com : Tout de même,? avant qu’Obama n’accède à la tête du pays, personne n’aurait imaginé qu’un Noir serait élu Président aux Etats-Unis. Son élection ne prouve-t-elle donc pas que les mentalités ont évolué ? ?
_Doria Johnson :
En tous cas, son élection ne prouve pas qu’il y a moins de racisme aux Etats-Unis. ?La vérité, c’est que s’il avait vraiment menacé la suprématie blanche, il n’aurait pas été élu. Les Noirs sont toujours plus nombreux en prison parce que le système judiciaire américain est raciste. Dans beaucoup de ?prisons?? américaines,? on fait travailler les ?prisonniers et? on les paye 8 dollars par mois.? E?t ce qu’ils produisent, c’est? la lingerie de Victoria Secret. Plusieurs sociétés bénéficient de leurs services. L’esclavage moderne existe toujours. Pourtant, le 14ème amendement de la Constitution abolit l’esclavage. Mais dans cette loi, il est dit qu’il n’y aura plus d’esclavage à moins que la personne soit en prison. Sans compter qu’après être sortis de prison, il est très difficile pour les prisonniers de trouver du travail. Cela peut arriver que certains anciens détenus soient embauchés malgré leur CV, mais c’est toujours un parcours du combattant. C’est d’autant plus difficile qu’aux Etats-Unis lorsque les gens cherchent du travail, ils doivent remplir un formulaire et dire en cochant une case s’ils ont été en prison ou non. S’ils affirment qu’ils ont été en prison, dans 99% des cas, ils ne sont pas embauchés, et retournent en prison.

Afrik.com : Comment les Noirs aux Etats-Unis, eux, voient-ils Obama ?

Nathalie Loison :
Beaucoup pensent que la majorité des Afro-américains ont voté pour lui parce qu’il est Noir, mais ce n’est pas le cas en fait, même si ça a joué. S’il avait été Républicain, les résultats n’auraient pas été les mêmes. Je pense que beaucoup étaient contents de voter pour quelqu’un qui s’est reconnu comme Noir pour ses idées politiques et également son programme. Ils avaient confiance en lui. Les Blancs se sont dit que cela cela leur donnerait l’occasion d?e montrer qu’ils ne sont pas racistes. En 2008, il ?était vu comme le messie. Les gens en avait aussi assez de la politique de Bush. Tous les candidats à la Présidentielle parlent toujours de changements. Et le changement qu’Obama proposait, c’était de changer l’image que l’Amérique allait projeter au monde. L’image des Américains était très mauvaise. Je pense que les gens ont aussi voté pour Obama pour une question d’image. Les gens avaient besoin d’une nouvelle ère, après 10 ans de guerre, et de peur.

Afrik.com : Peut-on dire qu’il a été élu sur les concepts du rêve américain ?

Nathalie Loison :
Cela a été la première fois qu’un candidat issu des minorités s’adressait à l’ensemble des Américains, et Obama l’a fait en se servant de son métissage comme caution de sa bonne foi.

Afrik.com : Hormis les Noirs, la communauté des Latinos a aussi connu le racisme aux Etats-Unis. En quoi sa situation est-elle aujourd’hui différente de celle des Noirs en général ?

Doria Johnson :
Il y a des points communs entre ?le? racisme des ?communautés latinos? et noires. Mais le racisme des Afro?-?américains est plus violent, car il est inscrit dans la loi depuis le début de l’histoire des Etats-Unis.