Egypte : l’Etat islamique abat deux policiers dans le Sinaï

Deux policiers ont été tués ce mercredi par des hommes armés dans le Sinaï en Egypte. L’attaque a immédiatement été revendiquée par la branche locale de l’organisation Etat islamique.

Les attaques de l’Etat islamique se multiplient en Egypte, les policiers en sont les premières victimes. Ce mercredi, deux d’entre eux ont été tués par des hommes armés dans la péninsule du Sinaï, a annoncé le ministère de l’Intérieur. L’Etat islamique a immédiatement revendiquée l’attaque.

Selon des responsables de la sécurité, à Al Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï; «des inconnus à moto ont ouvert le feu sur deux policiers, qui sont morts de leurs blessures». Les assaillants ont pu échapper aux forces de l’ordre déployées sur place et ainsi prendre la fuite. Province du Sinaï, la branche locale de l’Etat islamique, a revendiqué ces meurtres, «assurant avoir tué deux policiers infidèles»: le groupe a posté sur un compte Twitter des photos de l’attaque et de ce qu’il présente comme le cadavre d’une des victimes.

Ce drame intervient deux jours après que deux policiers ont été tués et au moins 29 autres ont été blessés par l’explosion d’une bombe dans le nord de l’Egypte, près de la ville de Rosette. « Une bombe a explosé au passage d’un bus civil transportant des policiers qui se rendaient à leur travail », a indiqué un haut responsable de la police.

Depuis la chute de Mohamed Morsi, des centaines de policiers et soldats ont été tués dans attaques. Les assaillants agissent en représailles à la répression menée contre des pro-Morsi depuis plusieurs années. Depuis l’arrivée au pouvoir de Abdel Fattah al-Sissi en mai 2014, plus de 1 400 manifestants pro-Morsi ont été tués, 15 000 arrêtés et certains condamnés à mort lors de procès controversés.

Lire aussi :

 Egypte : deux policiers tués dans l’explosion d’une bombe au Caire