Egypte : l’attentat contre la police du Caire revendiqué par l’Etat islamique

Une bombe a explosé devant un bâtiment de la police du Caire dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant 29 blessés, dont six policiers. L’attaque a été revendiquée par la branche égyptienne de l’organisation de l’Etat islamique.

L’organisation de l’Etat islamique (EI) frappe de nouveau l’Egypte. La branche égyptienne du groupe armé a revendiqué, ce jeudi, l’attentat à la voiture piégée qui a blessé au moins 29 personnes, dont six policiers, au Caire, dans la nuit de mercredi à jeudi. Dans un communiqué mis en ligne sur Twitter, l’organisation affirme que « des soldats de l’Etat islamique ont réussi à viser, à l’aide d’une voiture piégée, le bâtiment des services du renseignement en plein cœur du Caire », précisant que l’attaque était destinée à « venger des frères martyrs ».

L’attentat a été perpétré dans un quartier du nord de la capitale contre un bâtiment de la Sécurité d’Etat, un service de la police. Depuis que l’actuel Président Abdel Fattah al-Sissi a destitué Mohamed Morsi, issu de la confrérie des Frères musulmans, le 3 juillet 2013, les policiers et les soldats sont régulièrement la cible d’attaques. Ces derniers temps, la branche égyptienne de l’Etat islamique a multiplié les assauts contre les forces de sécurité.

A l’international, l’organisation de l’Etat islamique préoccupe de plus en plus. Il n’y a pas que l’Egypte qui est sous la menace du groupe armé. La Libye est aussi en proie à ses combattants, qui y ont installé des bases. La décapitation des 21 Egyptiens coptes par l’organisation armée en Libye est toujours dans les esprits. Le Caire avait d’ailleurs immédiatement riposté, bombardant les positions du groupe armé. L’EI pourrait bien étendre ses tentacules peu à peu dans les pays voisins. Une situation favorisée par le chaos libyen depuis la chute de l’ancien leader Mouammar Kadhafi, dont le régime a été combattu par les troupes de l’OTAN en 2011.

Face à la menace de l’EI, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a fait part de son inquiétude, demandant l’aide militaire de la Ligue Arabe. Cette dernière a répondu favorablement à cette requête et devrait fournir des armes à la Libye pour faire face à la montée en puissance des mouvements extrémistes. Selon la Ligue Arabe, « il y a un besoin urgent de mettre rapidement en place une stratégie arabe qui inclut une assistance militaire à la Libye qui fait face à l’Etat islamique ».