Ebola : l’Afrique de l’Ouest menacée de famine

L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé ce mardi dans un communiqué que les cas de fièvre dus au virus Ebola risque de plonger dans la famine, en Afrique de l’Ouest, les populations des quartiers mis en quarantaine.

L’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a rapporté dans un communiqué paru ce mardi que l’évolution du virus Ebola risque d’engendrer une famine au sein des quartiers mis en quarantaine, notamment dans les villes de Guéckédou, en Guinée, Kenema et Kailahun, en Sierra Leone, et Foya, au Liberia, indique le communiqué.

Les couches isolées menacées de famine

Ces couches populaires, mises en quarantaine, subissent les conséquences liées à la dénutrition et la déshydratation et aux conditions sanitaires déplorables. L’OMS, qui a dépêché une équipe d’agents humanitaires, va s’assurer de la bonne distribution des denrées alimentaires auprès d’un million de personnes vivant des les zones dites à risques du triangle Guinée-Liberia-Sierra Leone.

Le principal objectif de ces mises en quarantaine est d’empêcher la migration de personnes vivant dans ces zones à risques – désignées comme étant les foyers du virus Ebola – vers d’autres régions du pays pour limiter la prolifération.