Dr Michel Kodom : « L’action de Aimes Afrique est fondamentale pour les populations rurales »

L’ Association internationale des médecins pour l’éducation et la santé en Afrique (Aimes Afrique), fondée en 2005 par le médecin togolais Michel Kodom, compte se déployer dans au moins 25 pays africains d’ici 2015. En sept ans, elle a réussi à s’implanter dans six pays en Afrique de l’Ouest, y compris le Togo où elle a vu le jour. Pour récolter des fonds et financer ses projets, elle organise un concert caritatif ce jeudi à Paris.

Plus de 10 000 interventions chirurgicales et 300 000 consultations médicales spécialisées ont été réalisées par l’Association internationale des médecins pour l’éducation et la santé en Afrique (Aimes Afrique) depuis sa création en 2005. Aimes Afrique, qui organise un concert caritatif ce 12 juillet à la Maison de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), fonctionne « sur le principe d’un hôpital ambulant » en intervenant gratuitement et en priorité dans les zones rurales, dépourvues de médecins et de structures de santé. Elle a ainsi organisé de nombreuses campagnes de vaccination, de sensibilisation, de dépistage et de prise en charge du VIH/Sida. « Notre action est fondamentale pour les populations rurales. Sans notre présence, certains n’auraient pas accès aux soins. Non seulement il n’y a pas de présence médicale sur place, mais elles n’ont pas les moyens de se soigner », explique le Dr Michel Kodom, le fondateur de l’ONG dont les actions visent également des publics restreints, comme les détenus. Le médecin togolais préside Aimes Afrique depuis sa création

Etre présent dans « au moins 25 pays » d’ici 2015

Aimes Afrique regroupe, à ce jour, 300 jeunes médecins mais l’ONG souhaite élargir ses effectifs. Michel Kodom lance ainsi un appel « aux jeunes médecins africains ou d’ailleurs » et à toutes les personnes qui souhaitent contribuer à l’action de l’ONG. Le fondateur de Aimes Afrique espère également que l’ONG couvrira un jour toute l’Afrique subsaharienne. Son objectif immédiat : « au moins 25 pays » d’ici 2015. Outre le Togo, où elle est née, l’ONG est déjà implantée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Mali.

Le concert caritatif de ce jeudi, dont le groupe togolais Toofan et l’artiste béninois Richard Flash sont quelques unes des têtes d’affiche, permettra à Aimes Afrique de collecter des fonds pour financer ses activités. Une vente aux enchères des maillots de célèbres footballeurs africains comme Didier Drogba, Sidney Govou, El Hadji Diouf, Seydou Keita ou encore Emmanuel Adebayor, est ainsi prévue.

Lire aussi :

 Togo : Aimes-Afrique lutte contre le sida en pays Kozah