Disparition du journaliste Chérif Diallo en Guinée : la presse marche pour exiger la lumière

Les journalistes se sont fait entendre en Guinée, ce mercredi 5 août 2015, dans la capitale, Conakry. Une marche a été organisée par les médias pour se faire entendre par rapport à la disparition, depuis le 23 juillet dernier, de leur confrère Chérif Diallo,.

A Conakry,

La disparition du journaliste Chérif Diallo en Guinée inquiète plus d’un, notamment le monde la communication. Ainsi, les journalistes, des membres de la société civile et le ministre de la Communication ont battu le pavé, ce mercredi 5 août 2015, pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la disparition de Chérif Diallo, journaliste à Espace TV.

La marche a débuté aux environs de 10 heures à la mosquée sénégalaise, puis le cortège s’est dirigé vers le siège de la haute autorité de la Communication, en passant par le ministère des droits de l’Homme, puis devant la direction de la police judiciaire.

Sur les pancartes, on pouvait lire entre autres, « Retrouvons Chérif Diallo ». « Journalistes disparus on n’en veut plus ». Le ministre de la Communication, Al houseyni Makanéra, s’est dit solidaire de l’action des journalistes. Et a déclaré que « cette marche des journalistes et membres de la société civile est à saluer. Cela montre la solidarité qui existe entre vous. Soyez sûr que le gouvernement n’est pas indifférent à cette disparition et nous mettons tout en œuvre pour le retrouver. Pour des raisons d’enquête, on ne peut pas tout dire ».

Lire aussi :

 Guinée : forte mobilisation pour retrouver un journaliste disparu depuis le 23 juillet