Deux Tchadiens décapités en Arabie Saoudite pour le meurtre d’un Français

Deux Tchadiens ont été décapités au sabre en Arabie Saoudite ce jeudi pour le meurtre d’un Français en 2004.

En Arabie Saoudite, commettre un meurtre équivaut à une décapitation au sabre. Duex Tchadiens l’ont appris ce jeudi puisqu’ils ont été décapités au sabre après avoir été condamnés pour le meurtre d’un Français en 2004. Par ailleurs, ils appartiennent au groupe terroriste Al-Qaïda. Les deux Tchadiens Issa Barjac et Issac Chakila ont subi leur exécution dans la ville de Djeddah.

Ils ont abattu en 2004 en Arabie Saoudite, le Français Laurent Barbot travaillant comme assistant technique pour le groupe Thales. Les autorités saoudiennes ont qualifié ce crime d’attaque terroriste. C’est la première fois qu’un ressortissant français est jugé par ce genre d’actes dans un pays frappé par de violentes violences en 2003 et 2004.

Accusés de meurtres, deux Ethiopiens ont été reconnus coupables par la justice saoudienne et condamnés à mort. Ils ont été décapités au sabre, le 5 août dernier, dans la région de Jazane, au sud du pays, a annoncé le ministre de l’Intérieur.

Depuis le début de l’année, 121 personnes condamnées dans des affaires de viol, meurtres ou encore vol à main armée ou d’autres crimes passibles de la peine de mort, ont été décapitées au sabre. L’Arabie Saoudite est régi par la loi islamique.

Lire aussi :

 Deux Ethiopiens décapités pour meurtre en Arabie Saoudite