Des drones dans la lutte contre le paludisme au Rwanda


Lecture 2 min.
Un drone en vol stationnaire
Un drone en vol stationnaire

Le système sanitaire rwandais fait recours aux drones dans la lutte contre le paludisme. Cette stratégie innovante a contribué sensiblement à la réduction du taux de mortalité dans ce pays, selon ses autorités sanitaires.

Le système sanitaire rwandais a enregistré des avancées significatives dans la lutte contre le Paludisme. Selon les statistiques publiées par le Centre biomédical rwandais (RBC), les cas de paludisme sont passés de 4,6 millions en 2016 à 3,5 millions en 2019. Publiées à l’occasion de la commémoration de la journée mondiale contre cette maladie, ces données renseignent que le nombre de décès dû au paludisme est passé de 660 en 2015 à 264 en 2019.

Ce résultat s’explique par notamment l’utilisation des drones qui, « ont contribué à la cartographie des sites de reproduction des moustiques et à la pulvérisation de plusieurs sites », a indiqué, aux médias en place, le Dr Aimable Mbiluyumuremy, Directeur de la division chargée du paludisme au sein du Centre Biomédical rwandais (RBC).

En 2020, alors que le pays faisait face à la montée des cas de paludisme, le gouvernement en place, en collaboration avec ses partenaires, dont Charis Unmanned Serial Solutions, une société locale de Technologie des drones avaient intégrés des drones dans la lutte contre cette maladie. Après la réduction des cas du paludisme dans ce pays, les autorités sanitaires réitèrent leur engagement à faire recours à ces drones. « Nous espérons également utiliser des drones qui diffuseront des messages dans le cadre de la lutte contre le paludisme », a ajouté le Dr Aimable.

Notons que depuis près de 5 ans, le système sanitaire rwandais mise sur l’intelligence artificielle. Pendant cette période de pandémie, les autorités sanitaires ont fait recours aux robots, aux chiens renifleurs et aux drones dans la distribution du vaccin.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter