Davido se sépare de Lil Frosh, le « Sidiki Diabaté » du Nigeria

Après le Malien Sidiki Diabaté, un autre jeune artiste serait impliqué dans une violence sur une femme. En effet, le chanteur nigérian David Adeleke, plus connu sous le nom de «Davido», a laissé tomber le futur artiste Sanni Goriola Wasiu alias «Lil Frosh» de son label DMW. Selon une déclaration sur les pages de médias sociaux de Davido, la décision a été prise après que Lil Frosh ait agressé sa petite amie.

La direction de Davido Music a déclaré qu’il n’y avait aucune excuse pour les actions du jeune artiste Lil Frosh et que son comportement ne pouvait être toléré chez DMW. « À la lumière des récentes allégations faites contre M. Sanni Goriola Wasiu alias Lil Frosh, nous tenons à déclarer qu’en tant que maison de disques, la violence domestique n’est pas une question anodine et nous ne soutiendrons ni ne tolérerons jamais un tel comportement », indique le communiqué.

« Il n’y a aucune excuse pour les actions de Lil Frosh et nous comprenons qu’il n’y a rien qui puisse être dit ou fait pour enlever l’insensibilité montrée. Suite aux investigations internes menées par le label, il ne nous reste plus d’autre choix que de résilier le contrat d’enregistrement qui existe entre le label et Lil Frosh, avec effet immédiat. Par la présente, nous sévissons immédiatement toutes les affiliations avec M. Sanni Goriola Wasiu alias Lil Frosh. Une fois de plus, nous ne tolérons pas la violence domestique et nous soutenons toutes les victimes de violence domestique », poursuit le communiqué.

Lil Frosh n’a été signé sous le label de Davido qu’il y a environ un mois. Il avait été pointé du doigt, le 5 octobre dernier, après que Michael, le manager et frère de la petite amie de Frosh, Camile, ait révélé les détails de l’abus. Selon Michael, sa sœur Gift Camille avait suffisamment souffert entre les mains de Lil Frosh, ce qui l’a incité à exposer les faits.

« Ma cliente et ma sœur ont assez souffert ! Nous sommes restés assez silencieux. Vous avez fait assez de dégâts depuis presque un an maintenant que vous êtes en couple avec ma sœur et cliente et vous ne lui avez apporté que horreur, douleur et désastre », a écrit Michael.

« Elle a perdu tellement d’emplois à cause de vous. Elle a perdu tant d’amitiés à cause de vous. Vous n’avez jamais voulu qu’elle soit amie ou même qu’elle parle à qui que ce soit. Vous avez éteint les lumières, pour la battre dans le noir et lui verser de l’eau. Vous l’avez même enregistré et menacé de publier la vidéo en ligne », a-t-il regretté.

L’œuvre attribuée à Sidiki Diabaté

Cette affaire rappelle celle du chanteur malien Sidiki Diabaté, actuellement en détention pour avoir été accusé de violences sur sa compagne Mariam Sow, qu’il aurait battu à coups de cravache, de ceinture, au point de la laisser tout le corps tuméfié. Une affaire qui avait scandalisé le monde entier.