Dakar : finale du Prix RFI Musiques du Monde

La finale du prix RFI Musiques du Monde aura lieu le 10 novembre prochain à Dakar. Elle opposera le Guinéen Ba Cissoko à la Gabonaise Naneth et au Capverdien Tcheka. C’est dans les locaux du Centre d’Accueil de la Presse Etrangère à Paris que l’équipe RFI a présenté l’événement.

Par Cédric Reine

Qui du Guinéen Ba Cissoko, de la Gabonaise Naneth ou du Capverdien Tcheka sera le nouveau lauréat du Prix RFI Musiques du Monde ? Réponse le 10 novembre prochain à l’Institut français Léopold Sédar Senghor de Dakar pour une finale 2005 très disputée. C’est, jeudi matin au Centre d’accueil de la presse étrangère qu’André Sarfaty, directeur de la communication de RFI, Béla Bowé, responsable du Prix RFI Musiques du Monde et Claudy Siar, présentateur vedette de la radio (Couleurs Tropicales) ont présenté l’événement.

Le prix RFI Musiques du Monde constitue pour les artistes et les groupes d’Afrique, des Caraïbes et de l’Océan Indien un appui déterminant au développement de carrière sur le marché du disque et du spectacle vivant. Pour être un candidat officiel il fallait au minimum avoir sorti une cassette commercialisée dans son pays d’origine. Près de 200 artistes avaient, cette année, envoyé leurs productions. Ce concours, implanté dans plus de 32 pays à travers le monde, a largement permis à de nombreux artistes d’épouser une carrière internationale. Comme en témoigne les lauréats Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), Didier Awadi (Sénégal), Rokia Traoré (Mali), Sally Nyolo (Cameroun), Rajery (Madagascar), Habib Koité (Mali),Amadou et Mariam (Mali), Régis Gizavo (Madagascar) ou encore Idrissa Soumaoro (Mali). Le jury 2005 sera présidé par Jacob Desvarieux.

Trois valeurs sûres

Le premier candidat, Ba Cissoko, a très tôt été initié aux traditions musicales d’Afrique de l’Ouestpar son oncle, alors directeur du ballet national de Guinée. Maître de la Kora, son premier album est décrit comme un bel exemple d’équilibre entre tradition et groove moderne. Naneth a, pour sa part, fait ses premières armes en 95. Dix ans plus tard, elle enregistre son premier album solo Le Présent, où elle mélange le R’n B et ses racines africaines. Manuel Lopes Andrade, allias Tcheka, a grandi sur l’île de Santiago, la plus africaine des îles du Cap-Vert. A 15 ans, il développe son propre style basé sur le batuque (rythme particulier à l’île de Santiago hérité d’Afrique). Caméraman à la télévision nationale à Praia, il joue aussi de façon informelle dans les bars de la capitale capverdienne. Avant que le producteur de Cesaria Evora le remarque et lui fait enregistrer son premier album.

Le jury départagera les trois finalistes à l’occasion d’un concert (gratuit) où les trois se produiront. Suivra, toujours à Dakar un concert uniquement réservé au lauréat qui bénéficiera également d’un autre concert, à Paris cette fois-ci, et toujours organisé par RFI. Le Prix RFI Musiques du Monde est organisé en partenariat avec l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie, le Ministère des Affaires Etrangères et l’AFAA. Au rang des nouveautés, remarquons que la Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musiques (SACEM, ndlr) travaillera en partenariat avec RFI pour la réalisation d’un DVD du concert du lauréat à Dakar.