Crise humanitaire au Soudan : Plus de 10 Millions de personnes déplacées, la famine menace


Lecture 4 min.
Famine, Afrique
Famine en Afrique

Alors que la communauté internationale se penche à Amman, en Jordanie, sur la situation humanitaire à Gaza, une autre crise humanitaire d’ampleur catastrophique se déroule au Soudan. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le nombre de personnes déplacées au Soudan à cause du conflit devrait dépasser les 10 millions dans les prochains jours. Ce chiffre alarmant représente une crise humanitaire sans précédent dans la région avec une famine qui menace.

Historique de la crise et catastrophe humanitaire

Le Soudan est en proie à des conflits internes depuis des décennies, avec des tensions ethniques et politiques qui ont culminé en une guerre civile dévastatrice. La situation s’est dramatiquement aggravée en avril 2023 lorsque de violents combats ont éclaté, provoquant une vague massive de déplacements. Avant ce nouveau conflit, le Soudan était déjà marqué par des décennies de guerre civile et de troubles, notamment dans la région du Darfour, où des violences ethniques et des affrontements armés ont causé des centaines de milliers de morts et de déplacés depuis les années 2000.

D’après la matrice de suivi des déplacements de l’OIM, 9,9 millions de personnes étaient déjà déplacées à l’intérieur des 18 États du Soudan cette semaine. Ce chiffre effarant comprend 2,8 millions de personnes déplacées avant la guerre d’avril 2023 et 7,1 millions de personnes déplacées depuis. Plus de la moitié des personnes déplacées à l’intérieur du pays sont des femmes et plus d’un quart sont des enfants de moins de cinq ans.

La situation est particulièrement dramatique dans la région du Darfour Nord, où plus de 800 000 civils ont été pris au piège à Al Fasher suite à l’intensification des combats. Les infrastructures essentielles ont été détruites, les prix des produits de base ont flambé et l’accès humanitaire est inexistant. « Imaginez une ville de la taille de Londres déplacée, avec en plus la menace constante de tirs croisés, de famine, de maladies et de violences brutales, » a déclaré Amy Pope, directrice générale de l’OIM.

Besoin urgent de fonds et d’assistance

Les besoins humanitaires au Soudan sont énormes, urgents et critiques, mais seulement 19 % des fonds demandés ont été mobilisés. « Tous les efforts internationaux possibles sont nécessaires pour éviter une famine imminente, » a souligné Amy Pope. Au total, 12 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer au Soudan, dont plus de 2 millions ont franchi les frontières vers les pays voisins.

La guerre civile qui a éclaté en avril 2023 a entraîné des violations des droits humains généralisées, notamment des violences ethniques, des viols et des viols collectifs utilisés comme armes de guerre. L’accès à l’aide humanitaire est gravement entravé par les combats et les restrictions imposées par les parties au conflit. La saison des pluies qui approche risque d’aggraver la situation en provoquant des catastrophes climatiques et en favorisant la propagation de maladies.

Appel urgent à l’action internationale

Le Comité permanent interorganisations (IASC) des Nations Unies a lancé un avertissement clair : la situation au Soudan est catastrophique. Un accès humanitaire sûr, sans entrave et durable est indispensable pour sauver des millions de vies. L’OIM appelle à un arrêt immédiat des combats et à un accès humanitaire immédiat pour répondre à la crise qui s’aggrave au Soudan.

Faits Marquants :

  • Plus de 10 millions de personnes déplacées au Soudan.
  • 70% des personnes déplacées à l’intérieur du pays sont confrontées à la menace de la famine.
  • Plus de 800 000 civils pris au piège à Al Fasher, sans accès humanitaire.
  • Seuls 19% des fonds humanitaires nécessaires ont été mobilisés.
  • Un accès humanitaire immédiat est crucial pour sauver des vies.
Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News