Cricket, ton univers impitoyable

En Afrique du Sud, le feuilleton du cricket se poursuit avec le bannissement de l’ancien capitaine Hansie Cronje. Dernier acte.

L’ancien capitaine de l’équipe de cricket sud-africaine, Hansie Cronje, a été banni à vie, hier, par la Commission de discipline de la fédération sud-africaine de cricket (UCBSA). Préalablement exclu de son équipe en avril dernier, il n’a aujourd’hui plus le droit de pratiquer aucune activité liée de près ou de loin au cricket. Par conséquent, Cronje ne pourra pas, comme les anciens joueurs, se recycler en entraîneur, sélectionneur ou administrateur.

Cette décision a été prise par l’UCBSA, après les révélations que Cronje a faites à la Commission d’enquête en charge de l’affaire du cricket. Il a avoué avoir triché, en percevant de l’argent de bookmakers. Cronje explique son comportement à l’aide d’un certain mysticisme. Il se déculpabilise en attribuant son geste aux forces du mal et en avouant qu’il a  » détourné son regard de Jésus lorsque Satan s’est approché de lui « .

Mandela se dit offusqué

Deux autres joueurs de l’équipe ont été accusés de complicité avec leur capitaine lors d’un match truqué qui s’est déroulé en Inde au mois de mars. Plus chanceux que Cronje, Herschelle Gibbs et Henry Williams ont été suspendus pendant six mois et condamnés à payer une amende.

Cette affaire qui dure depuis près de sept mois est devenue un véritable scandale dans le pays.

Elle est même arrivée jusqu’aux oreilles de l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela qui en a été choqué et qui a rencontré, à ce titre, Cronje la semaine dernière. Il lui a conseillé de devenir un modèle pour les jeunes, et sans oublier ses erreurs, il souhaite que le sportif réussisse à  » transformer cette tragédie en un triomphe « .