Cricket sud-africain : Gibbs et Williams sur la touche

Dernier rebondissement dans le feuilleton sud-africain des matches de cricket truqués. Après l’éviction du capitaine Hansie Cronje en avril dernier, c’est au tour de deux joueurs d’être punis.

Les deux joueurs de cricket sud-africains, Herschelle Gibbs et Henry Williams, ont été condamnés lundi par la Commission de discipline de la Fédération sud-africaine de cricket (UCB), à une suspension de six mois de matches internationaux et à une amende chacun.

Ils sont accusés d’avoir été complices de leur capitaine Hansie Cronje lors d’un match truqué en Inde au mois de mars. Le capitaine aurait proposé 15 000$ à Gibbs pour réaliser moins de 20 runs lors de la rencontre. Cronje a été exclu de l’équipe nationale en avril dernier après avoir avoué qu’il avait touché plusieurs milliers de dollars de la part de parieurs et de bookmakers entre 1996 et 2000.

Les deux joueurs s’en tirent plutôt bien car ils « étaient sous l’influence de leur capitaine  » explique Michael Kupper, président de l’UCB, qui continue :  » Nous avons essayé de trouver un équilibre entre les intérêts du cricket et ceux des sportifs.  » Ainsi Gibbs devra payer une amende de 60 000 rands (8 500 $) et Williams 10 000 rands (1 400 $).

La loi du sport

Les deux joueurs font leur mea culpa. Gibbs a déclaré à la BBC :  » Depuis le mois d’avril ma vie est bouleversée et je viens de passer les quatre mois les plus affreux de ma vie. J’ai eu la possibilité de réfléchir à mes actes à Nagpur et maintenant je subis pleinement ma stupidité. (…) J’ai retenu la leçon et j’espère sincèrement que mon expérience servira à quiconque se retrouvera dans la même situation.  »

Quant à Williams, il trouverait, selon la BBC, la décision « juste  » et préfère regarder vers l’avenir pour repartir du bon pied. Pourtant à 33 ans déjà, cette punition signifie sûrement pour lui la fin de sa carrière internationale. Parfois, il faut savoir être bon perdant.