Covid-19 en RDC, des étudiants arrêtés alors qu’ils manifestaient pour la reprise des cours

Une dizaine d’étudiants ont été arrêté ce mardi à Beni en République démocratique du Congo alors qu’ils manifestaient pour exiger la reprise des cours.

La ville de Beni située dans le nord-est de la RDC (province du Nord-Kivu) a enregistré ce mardi une scène plutôt inhabituelle. Des étudiants de l’Université de Semuliki (UOS-Beni) ont décidé de manifester pour exiger la reprise de leur cursus universitaire. Munis de toiles portant l’inscription : « Nous voulons la reprise des cours », les manifestants, dans leur marche, ont même pris les dispositions pour respecter les mesures barrières. Malgré cette organisation sans faille, ils ont été stoppés dans leur élan par la police qui dispersé la manifestation et a procédé à l’arrestation d’une dizaine d’entre eux.

Depuis le 19 mars 2020, le Président Félix Tshisekedi avait, en effet, suspendu toutes les activités scolaires et académiques pour trente jours sur tout le territoire, afin de prendre des mesures pour contenir la maladie à Coronavirus qui venait de toucher le pays, avec quelques 18 cas alors.

Mais au lieu de s’améliorer, la situation s’empire comme d’ailleurs sur tout le continent (lire 10 000 morts en Afrique). A la date du 2 juillet 2020, la RDC compte 7 122 cas de contamination identifiés, 1785 guérisons et 175 décès. Face à la situation, les autorités congolaises ont décidé de prolonger continuellement depuis lors la mesure de suspension des cours et l’état d’urgence sanitaire. C’est seulement le lundi dernier que le déconfinement progressif de la commune de La Gombe, centre des affaires de la capitale, Kinshasa, a commencé. Mais pour ce qui est des écoles et universités, elles restent pour l’instant fermées même si des rumeurs font état de la reprise probable des cours la semaine prochaine.

Officiellement, les autorités congolaises ne se sont pas encore prononcées sur la question.
Les étudiants arrêtés et gardés dans les locaux de la police devront attendre l’instruction de leur dossier et la suite à y donner.

Dans le monde, les chiffres continuent de progresser avec 10 694 288 cas, et 516 210 décès.

Carte interactive du Covid-19 en Afrique