Covid-19 en Afrique plus de 1000 décès : le point au lundi 20 avril 2020

Afrique Covid-19 le 20 avril 2020

Depuis le samedi 18 avril, la barre solennelle des 1000 morts a été franchie en Afrique d’après le bilan publié par le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. Avec le nombre de morts, le nombre de cas confirmés a grimpé en flèche, dépassant les 20 000 malades. En tête des pays les plus touchés, l’Afrique du Sud suivie de l’Égypte, du Maroc et de l’Algérie. Point sur la propagation du virus au lundi 20 avril.

Plus de 1000 morts en Afrique

Selon les annonces faites par dimanche soir par le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine, le continent africain compte officiellement 1055 décès dus au coronavirus. La barre solennelle des 1000 morts a été franchie depuis le samedi 18 avril 2020.

Le nombre de cas sur le continent a également évolué et les 20 000 cas ont déjà été recensés. Désormais, le continent compte 21 096 cas confirmés. Cette évolution de la maladie a redistribué les cartes des pays les plus touchés par la maladie. Depuis plusieurs semaines, l’Égypte était en tête des pays qui comptabilisaient le plus grand nombre de cas. Samedi, 2 844 cas y étaient recensés.

C’est désormais l’Afrique du Sud qui détient le triste record du pays le plus touché sur le continent. Dimanche soir, il comptait avec 3 034 cas déclarés, suivi de l’Égypte avec 3 032 cas, du Maroc avec 2 685 cas et l’Algérie avec 2 629 cas. Par contre, c’est l’Algérie qui détient le record du plus grand nombre de morts, soit 375.

La plus grande évolution de la maladie au cours des derniers jours est celle du Cameroun. Le pays a officiellement franchi les 1000 malades testés positifs au Covid-19.

Plusieurs décès de hautes personnalités politiques

La présidence nigériane a annoncé le décès du directeur de cabinet du chef de l’État, Abba Kyari. Le décès de celui qui était le principal conseiller de Muhammadu Buhari est intervenu vendredi dernier alors qu’il a été contaminé par le Covid-19. Il s’agissait de la plus haute personnalité du Nigeria ayant succombé à la maladie, alors que le pays compte près de 500 cas de contamination et environ une vingtaine de morts.

La Guinée a également enregistré le décès de deux hautes personnalités, le président de la commission électorale indépendante (CENI), Amadou Salif Kebé, décédé du coronavirus le vendredi 17 avril et Sékou Kourouma, Secrétaire Général du Gouvernement et ancien ministre de la Fonction publique le lendemain. La nouvelle de son décès a été rendue publique par la présidence de la République. Dans son communiqué officiel, la présidence salue l’expertise de Monsieur Kébé lors des joutes électorales. Selon l’Agence nationale de la sécurité sanitaire qui gère officiellement l’épidémie en Guinée, le pays compte actuellement 518 cas pour 5 décès.

Port de masques obligatoire dans plusieurs pays

https://twitter.com/gouvbenin/status/1250029681023373313

À l’instar du Bénin qui a décrété le port obligatoire du masque depuis plusieurs jours maintenant, d’autres pays de la sous-région lui ont emboîté le pas. La mesure est entrée en vigueur depuis le samedi 18 avril en Guinée et vient s’ajouter aux mesures de fermetures des écoles, des lieux de culte et des frontières ainsi que le couvre-feu obligatoire.

À Kinshasa, où le nombre de cas enregistrés est de 327 pour un total de 25 morts, le gouvernement a également décidé de l’entrée en vigueur du port obligatoire ce lundi 20 avril 2020. Il en est de même au Rwanda où le port de masque est obligatoire depuis ce matin.

C’est aussi la date que le Sénégal a choisie pour la mise en vigueur d’un arrêté datant du vendredi 17 avril et publiée dans la soirée du dimanche. Le gouvernement a décidé de rendre obligatoire le port de masque dans les lieux de commerce, les administrations, les entreprises du secteur privé et dans les moyens de transport.