Covid-19 au Rwanda : 72 cas confirmés dans un centre de détention

Prisons de côte d'ivoire
Illustration

Le Rwanda a enregistré son plus grand nombre des cas confirmés ce 29 juin depuis le début de la pandémie. 101 cas confirmés parmi eux 72 dans un centre de détention situé dans le district de Ngoma, dans la province de l’Est. Avec ce chiffre, ce pays de la région d’Afrique de l’Est totalise 2 498 cas confirmés de Coronavirus, malgré le tintamarre du gouvernement après chaque action dans la riposte.

Selon le ministre rwandais de la Santé, le Dr Daniel Ngamije, cité par les médias de la place, la contamination de ce groupe de personnes en détention fait suite à un présumé contact avec les gens du cluster transfrontalier de Rusumo, dans la partie Est du pays. Le district de Ngoma où se trouve ce centre de détention était l’un des parties du Rwanda qui n’était pas encore touchée par la pandémie. Pour le Dr Sabin Nsanzimana, directeur général du Rwanda Biomédical Center, ce nombre élevé de cas confirmés s’explique par le déplacement des citoyens à l’intérieur du pays.

https://twitter.com/rbarwanda/status/1277824950028709888?s=20

« Il est vrai que lundi, nous avons enregistré le plus grand nombre de cas en une seule journée. Dans la ville de Kigali, certains secteurs sont verrouillés, la moitié des cas a été enregistré dans ces secteurs, à Kicukiro et Nyarugenge. L’autre moitié était des traces de contact des personnes dans ces secteurs, où une personne déjà infectée aurait pu infecter un collègue de travail ou toute autre personne avec laquelle elle a été en contact », des propos relayés par les médias de la place, ajoutant que les 72 cas confirmés dans ce centre de détention de la police dans le district de Ngoma étaient en contact avec des cas positifs de Rusumo, dans la même partie du pays :« La pandémie se propage plus rapidement dans les conditions où les gens sont plus proches les uns des autres, en particulier dans les situations où il est difficile d’observer la règle de la distance physique, comme dans les centres de détention ».

Selon le bulletin épidémiologique publié par le Rwanda Biomédical Center, parmi les nouveaux cas, 22 ont été enregistrés à Kigali, la capitale, et à l’intérieur du pays. Pour le Dr Nsanzimana, 70% de ces cas ont été détectés dans des endroits connus, qui sont déjà sous contrôle de l’équipe de la riposte : « D’après les chiffres dont nous disposons et l’évaluation que nous continuons de faire, l’épidémie n’est pas encore généralisée dans la ville de Kigali. Les cas que nous voyons jusqu’à présent sont concentrés dans les secteurs où le verrouillage a été réintroduit. Cependant, en raison du fait que les gens se déplacent d’une province à l’autre, la pandémie peut changer de visage à tout moment, c’est pourquoi nous continuons de faire des tests de masse ».

Pour rappel, le Rwanda a enregistré son premier cas confirmé de Coronavirus le 14 mars dernier. Face à la pandémie, comme d’autres pays du continent, le gouvernement rwandais a pris plusieurs mesures dont le confinement, la fermeture des frontières et l’utilisation des robots dans la riposte contre cette maladie.

A lire : Covid-19, Violation des droits de l’Homme au Rwanda : Human Rights Watch monte au créneau