Côte d’Ivoire : le COJEP charge Affi N’Guessan

En Côte d’Ivoire, le président-délégué du Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (COJEP), Agénor Youan Bi, a chargé Pascal Affi N’Guessan, estimant que son entêtement va le perdre.

Au lendemain de la rencontre entre Laurent Gbagbo et Laurent Akoun, les attaques fusent contre Pascal Affi N’Guessan, candidat malheureux à l’élection présidentielle d’octobre 2015. Et c’est le président-délégué du Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (COJEP), Agénor Youan Bi, qui mène les débats.

Au cours d’une cérémonie de passation de charge, réagissant à l’entretien que les deux hommes ont eu vendredi dernier à la Haye, Agénor Youan Bi a estimé que l’entêtement d’Affi va le perdre et « il sera traité demain comme le Maréchal Pétain qui dirigeait le Gouvernement de Vichy et pactisait avec l’Allemagne Nazie à l’époque de la deuxième guerre mondiale ». Pour lui, « qu’Affi N’Guessan se ressaisisse pendant qu’il est encore temps et retourne à la maison bleue. On peut comprendre qu’il s’est trompé ou qu’il a pris des engagements, mais s’il aime Laurent Gbagbo il ne peut pas pactiser avec le régime d’Alassane Ouattara », relève Koaci.

Le représentant de Charles Blé Goudé va plus loin, soulignant que l’entêtement de Pascal Affi N’Guessan à vouloir disputer la tête du FPI avec Sangaré le perd. « Le seul fait que le Président Gbagbo ait reçu Laurent Akoun ruine tous les espoirs d’Affi N’Guessan. Ça en est fini pour lui et désormais c’est lui-même sa propre page qui est tournée et son livre fermé pour de bon », a ajouté Agénor Youan Bi.

Youan Bi a réaffirmé le soutien du COJEP au Président Laurent Gbagbo qui a selon lui, un lien historique avec l’ancien Président ivoirien qui connait la Côte d’Ivoire.