Côte d’Ivoire : dernier jour de campagne avant la Présidentielle de dimanche

Les équipes de campagne sont en ébullition, ce vendredi, à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. En ce dernier jour de campagne électorale, il s’agit de convaincre les derniers indécis d’aller voter alors qu’une grande partie de la population ivoirienne semble se désintéresser de l’élection présidentielle de dimanche, faute d’enjeux.

De notre envoyé spécial à Abidjan,

« Aujourd’hui, il va y avoir du bruit », commente un observateur de la vie politique à Abidjan. Ce vendredi est le dernier jour de la campagne électorale avant le scrutin de dimanche. Elle avait débuté le 9 octobre dernier. Les équipes de campagne sont sur le pied de guerre. Les derniers grands meetings sont en préparation.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie (RHDP), la coalition au pouvoir, doit organiser une grande marche, en compagnie de Guillaume Soro, le président du conseil politique de l’équipe de campagne d’Alassane Ouattara, jusqu’à la place de la République, dans le quartier du Plateau, à Abidjan, tandis que le Front populaire ivoirien (FPI) notamment va organiser un rassemblement à Yopougon, réputé favorable à l’opposition.

Lire sur le sujet : Côte d’Ivoire/Election présidentielle : une jeunesse « désintéressée » ?

Le taux de participation : le réel enjeu

Le taux de participation est le réel enjeu du scrutin, la victoire du Président sortant Alassane Ouattara est quasiment assurée. Le mot d’ordre de cette campagne pour le chef de l’Etat a été d’appeler au « coup KO », afin de remporter l’élection dès le premier tour. Aucune personnalité de l’opposition n’est apparue en mesure de pouvoir contester la victoire de l’actuel chef de l’Etat.

Lire sur le sujet : Côte d’Ivoire : « 100% pour ADO » dès le premier tour, lance Ouattara aux femmes du RHDP

Les ex-candidats Mamadou Kouliblay du LIDER et Essy Amara ont tout deux appelé au boycott de l’élection, ainsi que le FPI tendance Abou Drahamane Sangaré. Une large partie de la population semble s’être désintéressée du scrutin, en témoigne le faible taux de retrait des cartes d’électeurs de l’ordre de 30%, selon Essy Amara, ou de 55%, selon le premier vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI) .

Possibilité de voter avec sa carte d’identité

Le niveau de participation qui pourrait être très variable entre le nord de la Côte d’Ivoire, favorable à Alassane Ouattara et le sud, notamment l’ouest, qui lui est plutôt hostile, déterminera la légitimité du Président tout au long de son mandat. Pour le chef de l’Etat, un fort taux de participation lui permettra également de renforcer sa crédibilité devant la communauté internationale.

Lire sur le sujet : Côte d’Ivoire/Election présidentielle : faible participation en perspective

La CEI a rappelé, jeudi, dans un communiqué, que la carte d’électeur n’était pas indispensable pour pouvoir voter, la présentation de la carte nationale d’identité pouvait suffire. De plus, les cartes d’électeurs non distribuées pourront également être retirées le jour du scrutin dans les bureaux de vote.