Corovid-19 au Bénin : quand le virus dicte sa loi à l’Eglise catholique

@Sebastien Cailleux

Le Coronavirus décelé au Bénin officiellement lundi dernier a continué sa propagation et jeudi 19 mars, un second cas a été déclaré par le ministère de la Santé. Face à la menace bien réelle, l’Eglise catholique a pris une décision radicale : les cultes sont suspendus à compter de ce samedi 21 mars et jusqu’à nouvel ordre.

Le jeudi 19 mars 2020, la Conférence Episcopale du Bénin (CEB) a pris une décision radicale, certes, mais nécessaire pour aider à la lutte contre la propagation du Coronavirus. Cette décision de suspendre les célébrations vient en appui aux mesures gouvernementales du pays pour lutter contre le virus.

Jusqu’à nouvel ordre, les célébrations eucharistiques, les chemins de croix, les catéchèses et toutes les autres activités sont suspendues. La mesure prendra effet ce samedi 21 mars 2020.

Les évêques de l’Eglise catholique du Bénin recommandent aux fidèles de suivre à la lettre les différentes mesures préventives annoncées par le gouvernement et l’OMS pour lutter contre la progression de la pandémie. Il est question de privilégier davantage le jeûne, le sacrifice et la prière pour demander la clémence de Dieu. Visiblement, la ministre de la Défense et des Armées du Zimbabwe n’est pas la seule à voir dans cette pandémie, la main de Dieu. L’Église recommande aux fidèles de poursuivre le chemin de la croix dans leurs familles respectives, de vivre dans la foi sans céder à la psychose et de prier pour les personnes infectées.

Actuellement, la pandémie du Coronavirus dicte sa loi au monde entier et la religion n’est pas épargnée. En Arabie Saoudite, les responsables ont dû suspendre jusqu’à nouvel ordre les pèlerinages à la Mecque.

Le Bénin compte à ce jour deux cas d’infection du Coronavirus qui sont en confinement et pris en charge par les autorités sanitaires.