Centrafrique : les bâtiments de la délégation de l’UE ravagés par un incendie

Le Bâtiments de la délégation de l'Union Européenne
Bâtiments de la délégation de l'Union Européenne

Les locaux abritant la délégation de l’UE (Union Européenne) à Bangui ont été ravagés par un incendie. Le colonel Bienvenu Zokoué, chef de la police centrafricaine, a déclaré que l’origine de l’incendie est inconnue.

C’est un incendie géant qui s’est déclaré, dimanche soir, au siège de l’Union Européenne à Bangui. L’annonce a été faite, dans un tweet, par Douglas Darius Carpenter, ambassadeur de l’UE en République centrafricaine. Celui qui est par ailleurs représentant de l’UE à la CEMAC (Communauté économique de l’Afrique Centrale) a précisé que « personne n’a été blessé ».

Douglas Darius Carpenter anticipe et remercie tous les partenaires de l’UE à Bangui. Il en appelle à leur patience pendant la période de réorganisation des services. Le colonel Bienvenu Zokoué a indiqué que des enquêtes sont ouvertes, ajoutant que « les dégâts seront énormes ». Cet incendie intervient trois jours après un incident survenu à la « Maison de la Russie » en Centrafrique.

Vendredi 16 décembre, en effet, l’ambassade de la Russie en Centrafrique a condamné « un attentat terroriste » contre Dmitry Sitiy, directeur général de la Maison russe à Bangui. Selon la diplomatie russe, l’homme a reçu « un colis anonyme contenant des explosifs. A l’ouverture, le colis a explosé ». Moscou a « fermement condamné l’attaque contre la Maison de la Russie et son chef M. D. Sitiy ».

Les autorités russes ont en outre considéré cet incident comme un « acte d’agression contre l’amitié russo-centrafricaine ». Dimanche, l’ambassade russe a rassuré que l’état de santé du directeur de la Maison de la Russie « demeure grave et stable. Les médecins continuent de se battre pour sa vie ». Selon Moscou, « Sitiy aura besoin d’une évacuation d’urgence vers la Russie pour rétablir sa santé ».

Lire : Départ des derniers soldats français de la Centrafrique