Cameroun : pour que la lumière soit faite sur la mort de Bibi Ngota

bibingotamanif1.jpg

A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai, les journalistes camerounais, à l’appel de l’UJC (l’Union des Journalistes de Cameroun), ont manifesté à Yaoundé. Ils ont demandé que la lumière soit faite sur la mort de leur confrère Bibi Ngota survenue à la prison de Nkondengui, dans la nuit du 21 au 22 avril 2010. Ils ont revendiqué aussi plus de liberté dans l’exercice de leur métier et transmis au gouvernement un mémorandum dans lequel ils adressent des doléances au gouvernement pour l’amélioration de leur condition de travail. Germain Cyrille Ngota, dit Bibi Ngota, ancien directeur du Cameroun Express, sera inhumé samedi à Mengallé.

Lire aussi:

 Pius Njawé : « Les médias camerounais sont en liberté surveillée »