Cameroun : face à Boko Haram, mesures de sécurité drastiques dans l’Extrême-Nord

Alors que les attentats se multiplient dans l’extrême-nord du Cameroun, les mesures de sécurité ont été considérablement durcies par le gouvernement.

Boko Haram ne laisse plus aucun répit à l’Extrême-Nord du Cameroun en proie à une recrudescence d’attaques. Le groupe terroriste nigérian mène attentat sur attentat. Le dernier en date remonte à dimanche dernier dans l’Extrême-Nord du Cameroun : trois personnes ont été décapitées dimanche lors d’attaques dans deux villages voisins. Le gouvernement camerounais a mis en place des règles drastiques.

Lire sur le sujet: Cameroun : Boko Haram décapite trois personnes dans l’Extrême-Nord !

Face à la situation, les autorités ont pris des mesures de sécurité supplémentaires, qui vont être déployés notamment dans la ville de Maroua. La localité a été frappée par un attentat-suicide samedi dans lequel 21 personnes sont mortes et plus de 70 ont été blessées. Entre 300 et 400 gendarmes et policiers supplémentaires sont attendus. Ils doivent fouiller tous les recoins de la ville et recenser tous les habitants. Tous les propriétaires de maison qui louent une habitation sont sommés de déclarer aux chefs de quartier l’identité complète de tous les locataires.

Les enfants des rues ne sont plus tolérés

Les étrangers en situation irrégulières sont systématiquement renvoyés chez eux. Les autorités camerounaises ont décidé de cibler aussi les enfants des rues. Des attentats ont ainsi déjà été effectués par des enfants. Ces jeunes ne sont plus tolérés sur la place publique. Les comités de vigilance ont été encouragés à se développer tandis que les regroupements sont interdits après 18 heure, notamment dans les bars et les mosquées.

Le port de la burqa avait été interdit le 15 juillet dernier dans l’Extrême-Nord du Cameroun, par le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari, après le double attentat commis par des femmes totalement voilées dans la ville de Fotokol.

Lire sur le sujet :

 Le port de la burqa interdit dans l’extrême-nord du Cameroun

 Nigeria : Boko Haram se rebaptise « Province ouest africaine de l’Etat islamique »