Cameroun : Assemblée générale des anciens diplômés de l’Essec Douala

AG de l'ESSEC au Cameroun
AG de l'ESSEC au Cameroun

La ministre camerounaise de l’Habitat et du Développement urbain a procédé à l’ouverture l’Assemblée générale de l’association des Anciens étudiants de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales de Douala (2A-Essec). Une cérémonie qui marquait aussi la célébration des réussites de cette grande Ecole de commerce de Douala.

Le weekend dernier n’était pas du tout repos pour Madame Célestine Ketcha Courtès, ministre camerounaise de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), par ailleurs ancienne étudiante de l’ESSEC (Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales) et marraine de l’Assemblée générale de l’association des Anciens étudiants de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales de Douala (2A-Essec). La ministre avait à ses côtés le Pr. Tamokwe Piaptie Georges Bertrand, directeur de l’Essec de Douala, Monsieur Gérard Modo Kouna, président de cette association et de ses collaborateurs.

L’association des diplômés de l’Essec, un « serpent de mer » ?

Dès les premières heures de cette matinée du 29 octobre 2022, le Best western hôtel, situé à un jet de pierre de l’aéroport international de Douala, était déjà noir de monde, qui n’étaient autres que les 2A-Essec Douala (anciens diplômés de l’Essec de Douala), venus de tous les coins du pays et d’ailleurs. Juste après la phase des allocutions, suivie de la désignation du bureau de l’AG (assemblée générale), les travaux avaient commencé par le rapport moral et d’activité, échanges,…

« Il y a quelques années, lorsqu’on parlait de l’association des diplômés de l’Essec, beaucoup répondaient que c’était un « serpent de mer ». Aujourd’hui, c’est le 29 octobre 2022. C’est un jour historique, un jour de joie et de fierté. Les diplômés de l’Essec célèbrent leur réussite. C’est aussi un jour pour faire le bilan, et montrer que 40 ans après, nous avons grandi. Cette date restera à jamais gravée dans la mémoire des « 2A-Essec», d’ici et d’ailleurs », a indiqué Monsieur Gérard Modo Kouna, président des « 2A-Essec de Douala ».

« C’est un jour de naissance et de renaissance, certes, d’un nouveau départ. Aujourd’hui, notre association a un nouveau visage et un corps. C’est un défi que nous devons relever ! Autrefois éparpillés en petits groupes de promotion et de prière, nous voici aujourd’hui réunis pour parler désormais d’une seule voix, et de faire entendre nos devoirs », a indiqué Monsieur Gérard Modo Kouna, président des « 2A-Essec de Douala... L’union fait la force, dit-on ! Si nous voulons être forts, nous devons rester soudés », a-t-il conclu.

« En 40 ans, l’Ecole de commerce a produit de bons produits »

Pour Célestine Ketcha Courtès : « 40 ans, ce n’est pas 40 jours ! Je suis très heureuse d’être là, parce que c’est un moment de retrouvailles avec mes anciens camarades de l’Ecole de commerce, les « 2A », comme on s’appelle. Mais un moment de célébration de quarante ans de cette école dont a rêvé le président de la République. Il disait en 1982, qu’il souhaiterait être l’investigateur de cette école de commerce. Et cette célébration de quarante ans de réussite de l’école de commerce, correspond aux quarante ans de célébration de l’homme du « 06 novembre 1982». Vous avez les « 2A », au niveau des organisations internationales, vous avez les « 2A », chefs d’entreprise, « 2A », commissaires divisionnaires, « 2A », sénateurs ».

« Oui, en 40 ans, l’Ecole de commerce a produit de bons produits, qui accompagnent la modernisation de notre pays. Je suis heureuse d’être là, heureuse d’être témoin de cette chaîne de solidarité qui va se mettre dès aujourd’hui en place, pour célébrer les acquis, poursuivre l’accompagnement du chef de l’Etat dans la modernisation de notre pays, mais également encadrer nos jeunes « 2A », qui sortent de l’école, qu’ils nous prennent pour modèles, pour qu’ensemble, nous mettions la main à la pâte, pour continuer la modernisation de notre paisible et beau pays », a-t-elle poursuivi.

Tout premier diplômé de cette Ecole ministre de la République

Au cours de cette rencontre, les anciens de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) de Douala ont apprécié le geste du président de la République du Cameroun Paul Biya. Il a fait de Mme Célestine Ketcha Courtès, le tout premier diplômé de cette Ecole ministre de la République.

Lire aussi : Bravo aux diplômés de l’ESSEC Douala

Il n’est pas superflu de rappeler que l’Essec (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales), est la première École de Gestion de la sous-région par le volume de sa formation scientifique et de la qualité de sa formation. Elle a été  créée en août 1979 au sein de l’ancien Centre Universitaire de Douala, dans le but de former les futurs cadres gestionnaires nationaux et africains. Elle est actuellement un des établissements de l’Université de Douala. Plus de 1000 cadres gestionnaires camerounais ou africains de la sous-région y ont déjà été formés et exercent actuellement dans les différents secteurs économiques et sociaux au Cameroun, en Afrique et dans le monde.

Au moment de sa création, une seule filière y existait, à savoir celle conduisant au diplôme d’Etudes Supérieure de Commerce (D.E.S.C.), dans les deux options « Finance et Comptabilité » et « Commerce et Marketing ». La réforme des programmes de 1993, complétées par celle de 2002, a donnée naissance à de nouvelles filières. C’est ce dernier programme de formation qui est encore en vigueur aujourd’hui dans l’attente de celui conforme aux normes LMD (Licence, Maîtrise, Doctorat).

Les Filières de l’ESSEC Douala

–    Filière « Etudes Supérieures de Commerce » (E.S.C.), formation initiale

–    La Filière « Etude Professionnelles Approfondies » (E.P.A.), formation initiale

–    La formation « Etudes en Administration des Affaires » (M.B.A. en Présentiel), formation continue

–    Filière « Etudes en Administration des affaires » (M.B.A  en E-learning /à distance), formation continue

–    Master Professionnel (Mpro), formation continue (en cours du soir)

–    Filière « Licence Professionnelle » (LPRO), formation continue (en cours du soir)

–    Filière « Développement personnel et Professionnel », formation certifiante

–    Master Recherche en Sciences de Gestion

–    Filière « Etudes Doctorales en Sciences de Gestion » (Doctorat/PHD)