Brahim Ghali auditionné le 1er juin prochain par la justice espagnole


Lecture 2 min.
Brahim Ghali audition
Brahim Ghali

Le chef du Front du Polisario, Brahim Ghali, actuellement hospitalisé en Espagne pour des « raisons humanitaires », devrait être entendu ce vendredi 7 mai par un juge d’instruction de l’Audience Nationale en Espagne. Mais, cette audience a été reportée au 1er juin 2021, selon les informations de l’Europa Press évoquant « des sources judiciaires ».

Ce n’est un secret pour personne, le chef du Front du Polisario, Brahim Ghali, séjourne, depuis presque deux semaines, en Espagne, pour des raisons de santé. Mais, l’homme, qui est poursuivi pour de nombreux délits, devrait être entendu par la justice espagnole, ce vendredi. Sauf que cette audience a été reportée au 1er juin 2021. Une échéance qui peut évoluer selon l’état de santé de Brahim Ghali. Mercredi, un rapport de la police remis au juge Santiago Pedraz a souligné que le chef du Front Polisario « est toujours sous assistance respiratoire » dans un hôpital de Logroño.

En plus du chef du Front du Polisario, Brahim Ghali, la justice espagnole voudrait également entendre d’autres membres de la direction du groupe séparatiste sahraoui ayant fait l’objet de la plainte déposée par le dissident Fadel Breika, qui dispose de la nationalité espagnole, à savoir : Bachir Mustapha Sayed, Mohamed El Khalil, Mohamed Salek Abdessamad et Sid Ahmed El Batal. Ils devaient répondre ce vendredi devant le même juge d’instruction; mais « un vice de forme dans la convocation », aurait finalement repoussé cette audition à une date ultérieure.

À rappeler que Fadel Breika, qui a été naturalisé espagnol, dit avoir été enlevé, torturé et détenu pendant des mois, entre juin et novembre 2019, pour avoir dénoncé sur les réseaux sociaux la corruption des hauts cadres du Front Polisario. En relation avec cette affaire, 13 associations sahraouies et espagnoles ont appelé la justice espagnole à interdire au chef du Front du Polisario, Brahim Ghali, de quitter le territoire espagnol. D’autant que le dirigeant est accusé d’être entré en Espagne sous une fausse identité.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter