Bénin : dans l’attente de l’installation des députés de la 9e législature


Lecture 3 min.
Assemblée nationale du Bénin
Assemblée nationale du Bénin

Plus que trois jours avant l’installation des députés de la 9e législature au Bénin, ceux-là mêmes qui ont été élus, le 8 janvier 2023. Tout est fin prêt pour que les nouveaux parlementaires prennent siège à l’hémicycle, le dimanche 12 février 2023.

Exit la 8e législature au Bénin ! Les anciens députés passeront le témoin aux nouveaux élus, ce dimanche, 12 février 2023. La 9e législature s’apprête donc à entrer en fonction. Le doyen d’âge du nouveau Parlement a déjà convié ses collègues pour 10 heures. Ce jour-là également seront probablement élus le Président de l’institution et les autres membres du bureau. Depuis lundi, les nouveaux élus se sont enregistrés auprès de l’administration parlementaire pour entrer en possession de leurs attributs en attendant le grand jour. En attendant, des travaux sont effectués pour augmenter le nombre de sièges à l’intérieur de l’hémicycle. En effet, contrairement aux mandatures précédentes qui comptaient 83 députés, la nouvelle législature en compte 109. Des réaménagements ont donc été nécessaires à l’intérieur du bâtiment pour permettre à chaque nouvel élu d’avoir son siège.

La fin d’une époque

Les Béninois attendent avec empressement l’installation de la nouvelle législature où désormais l’opposition a une place. C’est vrai qu’avec seulement 28 députés contre 81 pour la mouvance présidentielle, l’opposition est minoritaire dans ce Parlement, et n’a donc pratiquement pas de marge de manœuvre. Mais, même avec cette minorité, les Béninois peuvent à nouveau rêver des débats parlementaires. Lesquels débats caractérisaient leur Parlement, haut-lieu de la politique. Ces débats parlementaires riches avaient totalement disparu avec l’Assemblée monocolore que constituait la 8e législature. Sous cette mandature, on a vu le Parlement béninois devenir tout simplement une caisse de résonance de l’Exécutif, avec des députés “robotisés”, aux ordres, incapables de réfléchir, prêts à valider presque mécaniquement toute proposition de loi émanant de l’Exécutif. Finis ces temps où le contrôle de l’action gouvernementale était devenu un mirage au Bénin. Retour aux questions-réponses aux membres du gouvernement.

Les députés de l’opposition savent que leur mission est lourde et que le peuple les observe. Ils savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur. Car ils seront durement jugés. Ils savent qu’ils n’ont pas intérêt à se laisser distraire ou dérouter par des manœuvres financières. Ils le savent bien. Et la formation qui a été organisée, trois jours durant, par leur parti, Les Démocrates, à leur intention, la semaine dernière, contribuera certainement à mieux asseoir cette mission dans leur esprit. Puisqu’ils ont été entretenus sur leur rôle à l’Assemblée, leurs obligations vis-à-vis de leurs mandants et de leur parti. Présent à la formation, le président d’honneur du parti Les démocrates, l’ancien président de la République, Boni Yayi, a résumé en ces termes la mission des nouveaux élus : « Vous êtes l’espoir de tout un peuple ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter