Badr Hari : « Certains de mes enfants ne m’ont jamais vu gagner »


Lecture 2 min.
Badr Hari (gauche) et Arkadiusz Wrzosek
Badr Hari (gauche) et Arkadiusz Wrzosek

Le champion marocain de kick-boxing, Badr Hari, qui affronte une nouvelle fois le Polonais Arkadiusz Wrzosek au Glory 80, samedi prochain, veut gagner ce duel pour certains de ses enfants qui ne l’ont « jamais vu gagner ».

Badr Hari a mal et pourrait dès lors faire très mal à son prochain adversaire. Le champion marocain de kick-boxing semble en avoir assez de ne plus gagner depuis plus de cinq ans. De longues années de disette qui font que certains enfants de l’athlète marocain n’ont jamais assisté à une victoire de leur père sur le ring. Un point sombre de sa carrière qu’il compte corriger au plus vite.

Au cours d’une sortie dans la presse néerlandaise, Badr Hari explique pourquoi il veut gagner le combat de samedi. « Mes enfants sont ma plus grande motivation pour continuer à pratiquer le kick-boxing. Je me battrai pour mes enfants. Certains d’entre eux ne m’ont jamais vu gagner. J’ai gagné toutes ces compétitions. Maintenant, il est temps pour moi de retrouver mon ancienne gloire », a dit le champion marocain.

Cela passe donc par une victoire sur son adversaire de samedi, qui n’est pas un inconnu. En effet, il s’agit du Polonais Arkadiusz Wrzosek, qui a infligé au champion marocain sa dernière défaite. C’est lors du 78ᵉ Glory, qui s’était déroulé à Rotterdam, aux Pays-Bas, dans la soirée du samedi 4 septembre 2021. Badr Hari, qui avait dominé le premier round, s’était fait surprendre au début du 2ᵉ round par le Polonais qui le mettait KO, sur un violent coup de pied.

Le constat est là : Badr Hari ne gagne plus. Pourtant, en 121 combats disputés, le kick-boxeur marocain a remporté 106 victoires, dont 92 par chaos. Seulement, depuis quatre ans, le Marocain n’a enregistré aucune victoire, ayant cumulé cinq défaites de rang. Samedi, il affronte un adversaire dont il reconnaît le talent : « Il est très grand, il kick très facilement. Ses poings sont très bons. Je pense que c’est un grand talent », avait avoué Badr Hari, avant leur dernier combat.

A lire : Kick-boxing : Badr Hari et Jamal Ben Saddik battus, Rico Verhoeven bourreau des Marocains

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter