Au stade Mandela, Tebboune évoque « l’identité africaine » de l’Algérie

Abdelmadjid Tebboune, Président d'Algérie
Le Président d'Algérie, Abdelmadjid Tebboune

L’Algérie a rendu un grand hommage à la figure de la lutte contre l’Apartheid, Nelson Mandela. Ce jeudi, le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a procédé à l’inauguration du nouveau stade de Baraki, à Alger, qui porte le nom du défunt leader sud-africain.

Nelson Mandela immortalisé en Algérie. C’est tout le sens du stade qui porte désormais son nom dans la capitale de ce pays d’Afrique du Nord. L’inauguration de l’édifice a eu lieu en présence du petit-fils de Nelson Mandela. Était également présent le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino. De même que le président de la Confédération africain de football (CAF), Patrice Motsepe.

Le chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, a expliqué le choix du nom du défunt Président sud-africain, Nelson Mandela. C’est en marge de l’inauguration du nouveau stade de Baraki. « L’Algérie avait prouvé son appartenance méditerranéenne à travers la réussite des Jeux méditerranéens Oran 2022 », a déclaré Tebboune. « Aujourd’hui, avec le stade Nelson Mandela, l’Algérie prouvera son identité africaine », a poursuivi le dirigeant.

Mandela « avait lui-même déclaré que l’Algérie était son pays »

Le Président algérien a en outre rappelé le parcours historique et héroïque de Nelson Mandela. Abdelmadjid Tebboune a insisté sur l’attachement de Mandela à la révolution algérienne. Non sans rappeler qu’il a rejoint les rangs de cette lutte en 1961. « Nelson Mandela se considérait comme Algérien », a rappelé le dirigeant. « Il avait lui-même déclaré que l’Algérie était son pays », a-t-il déclaré.

Notons que cette nouvelle infrastructure sportive accueille, à partir de demain, vendredi 13 janvier 2023, la cérémonie d’ouverture de la 7ᵉ édition du Championnat d’Afrique des nations. Le royaume du Maroc a annulé sa participation à ces joutes continentales. Ce, en raison de la crise diplomatique existant entre les deux voisins en Afrique du Nord.

Lire : Les derniers instants de Nelson Mandela racontés par Winnie