Attentat du Bardo en Tunisie : plainte déposée contre l’Etat

Une famille française a décidé ce lundi de porter plainte contre l’Etat tunisien à la suite de l’attentat contre le musée Bardo à Tunis.

Cinq mois après l’attaque sanglante du musée Bardo en Tunisie, une famille française sort de son silence et décide d’attaquer l’Etat tunisien. Selon une information de RTL, une famille française a décidé de porter plainte contre l’Etat tunisien. Au moment de l’attaque, les gardes du musée étaient partis en pause, la famille d’une des victimes françaises tient l’Etat tunisien pour responsable de cette négligence.

Lors de l’attaque, Françoise a perdu sa mère, Huguette qui a pris 4 balles. Transportée à l’hôpital, elle succombera à ses blessures dix jours plus tard. Pour la famille d’une des victimes, « l’Etat tunisien est responsable de négligence », car au moment de l’attaque, aucun garde n’était à son poste. Ce jour là, l’un des gardes était souffrant et les trois autres avaient pris leur pause. La famille de la victime reste persuadée que le drame aurait pu être évitée en la présence de garde à l’entrée du musée. Pour l’avocat qui représente la famille, « le Bardo est le musée le plus visité de Tunis et on attend tous les jours des touristes qui arrivent des bateaux pour visiter les lieux, il y a un devoir de précaution ».

Avec cette plainte, la famille souhaite que le gouvernement admette avoir une part de responsabilité dans ce drame. Elle espère que « la Tunisie présente ses excuses vis-à-vis de ces victimes, officiellement, ce n’est pas si difficile surtout avec un pays ami », précise l’avocat. L’Etat tunisien doit réparer ses erreurs.

Le 18 mars dernier, des terroristes pénètrent au sein du musée Bardo à Tunis, la capitale du pays . Lors de l’attaque, 21 personnes perdent la vie dont une Française. Trois mois plus tard, la Tunisie est victime d’un attentat sanglant sur la plage de Sousse où Seifeddine Rezgui abat 38 personnes dont 30 Britanniques. Depuis sa révolution en 2011, la Tunisie doit faire face à la progression de groupes djihadistes sur son sol, qui abattent des policiers, des soldats mais aussi des touristes.

Des attaques qui mettent à mal l’économie du pays surtout dans le secteur touristique. Depuis les attentats, les plages sont totalement désertes, le tourisme qui représente 10% du PIB du pays est au plus mal.

Lire aussi :

 Tunisie : ce que l’on sait de l’attaque terroriste qui a fait 19 morts .