Arrivée à Bamako du médiateur de la CEDEAO dans la crise politique malienne

Goodluck-Jonathan de la CEDEAO
Goodluck-Jonathan

Le médiateur de la CEDEAO dans la crise politique malienne, Goodluck Jonathan, est arrivé à Bamako, la capitale malienne, dimanche en début de soirée. L’ancien Président nigérian est mandaté pour suivre la mise en œuvre des recommandations issues du dernier sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

Dans un tweet publié dimanche soir, Alhamdou Ag Ilyène, ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, a indiqué avoir «accueilli, au nom du gouvernement, ce 4 septembre en début de soirée, SEM Goodluck Jonathan médiateur de la CEDEAO pour le Mali». L’ex-chef d’Etat nigérian a reçu mandat de l’Organisation sous-régionale de veiller à la mise en application des recommandations faites au gouvernement malien de la Transition dirigé par le colonel Assimi Goïta.

Le 6 juin dernier le ministre de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maiga, avait indiqué que le gouvernement a décidé de fixer la durée de la Transition à 24 mois, à compter du 26 mars 2022. Les élections générales (présidentielle et législatives) sont prévues pour mars 2024. Un chronogramme sur lequel le médiateur de la CEDEAO doit échanger avec la junte au pouvoir.

Le 3 juillet 2022, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, réunis en session ordinaire, à Accra, au Ghana, avaient décidé de lever les sanctions économiques et financières infligées au Mali, le 9 janvier dernier.

Lire : Mali : Goodluck Jonathan adresse une invite à Assimi Goïta