L’armée nigériane neutralise le chef de Daech en Afrique de l’Ouest


Lecture 2 min.
L'armée nigériane neutralise le chef de Daech en Afrique de l'Ouest
L'armée nigériane

L’armée nigériane a neutralisé Ba’a Shuwa, présenté comme le chef l’organisation terroriste Iswap, représentant de Daech en Afrique de l’Ouest. De même, des dizaines d’autres terroristes ont été tués au cours d’une opération aérienne.

Le chef de la branche ouest-africaine de Daech tué

C’est dans un communiqué diffusé, hier vendredi, que l’armée nigériane a annoncé avoir organisé une opération aérienne contre l’organisation terroriste Iswap. L’assaut militaire s’est déroulé, toujours selon les forces armées, à Kwatan Dilla, dans l’État de Borno, situé au Nord-Est du pays. Au cours de cette opération, Ba’a Shuwa, chef de la branche ouest-africaine de Daech a été tué. Par ailleurs, des dizaines de terroristes ont été tués au cours de l’opération.

Depuis quelques années, le Nigeria est la cible d’attaques menées par des groupes armées dans différentes régions. Notamment des assauts d’organisations terroristes telles que Boko Haram et l’Iswap. En mai dernier, par exemple, l’Iswap avait mené une attaque en représailles à un raid de l’armée nigériane. Cette attaque avait fait 30 morts, dans le Nord-Est du Nigeria.

Prison à vie contre les fabricants d’explosifs

Une violence inexpliquée qui avait poussé les autorités nigérianes à envisager des mesures. Début mai 2023, la justice nigériane a été autorisée à appliquer une peine de prison à vie contre les fabricants d’explosifs artisanaux. Ces derniers sont accusés d’être les fournisseurs des organisations terroristes dans le pays. C’est le Sénat qui avait adopté cette loi pour dissuader les artisans qui fabriquent, de façon illégale, des explosifs.

Les autorités nigérianes avaient constaté que la plupart des attaques dans le pays étaient menées avec des explosifs artisanaux. Et que très souvent, c’est le nitrate d’ammonium et l’urée qui servaient à fabriquer les explosifs utilisés par les assaillants. Boko Haram et l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) avaient été identifiés comme étant les principaux clients de ces fabricants d’explosifs.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter