Après Israël, la Turquie, les Etats-Unis, la France arme le Maroc


Lecture 2 min.
Voiture Arquus (19 nov 21)
Voiture Arquus

Le royaume du Maroc a reçu un lot de véhicules militaires du constructeur français Arquus, complétant la commande de 300 engins légers, faite en fin 2020. Cette livraison arrive au moment où le Maroc reçoit des armements de partout, pour renforcer ses capacités militaires.

La France blinde à son tour le Maroc. Le royaume chérifien vient en effet de recevoir un dernier lot de véhicules militaires fabriqués en France, par le constructeur français Arquus. Selon Bladi, cette livraison vient compléter la commande de 300 véhicules légers, faite en fin 2020. Cette commande arrive au moment où le Maroc reçoit des armements d’un peu partout, notamment des Etats-Unis d’Amérique, d’Israël, de la Turquie.

Les livraisons de véhicules légers ont commencé au mois de juin dernier et ont été entièrement exécutées en fin octobre, a détaillé le site spécialisé Defensa, qui précise que la plupart des nouveaux véhicules ont été déployés du côté du Sahara Occidental pour sécuriser le mur de protection. Les véhicules sont présentés comme conçus spécifiquement pour les besoins militaires. Ce modèle étant une évolution du VLRA 1 et pouvant atteindre une vitesse de pointe de 110 km/h.

L’annonce de cette nouvelle acquisition intervient après la réception, il y a environ un mois, par le Maroc, de matériel militaire composé principalement d’armement et de camions alloués aux Forces armées royales, en provenance des Etats-Unis. D’un coût global de 10 millions de dollars, ce lot était constitué d’armement et de véhicules de transport militaire. La réception de ce nouveau lot de matériel militaire américain, explique-t-on, entrait dans le cadre du programme « EDA Excess Defense Articles » (EDA).

Par ailleurs, on apprend que Washington, toujours dans sa volonté d’accompagner le Maroc dans sa stratégie de défense contre toute éventuelle attaque ennemie, venant notamment du ciel, va doter le Maroc de la dernière version du système de défense aérienne antimissile Patriot. Ces acquisitions interviennent alors que le Maroc a reçu des armements de la Turquie, principalement des hélicoptères, et des drones de fabrication israélienne.

Ces acquisitions de matériel militaires effectuées par le royaume chérifien interviennent alors que la tension entre l’Algérie et le Maroc est à son paroxysme. Rabat et Alger se regardant en chiens de faïence. Dans ce contexte, le Maroc qui a même commencé à fabriquer des armes, a gonflé son budget militaire.

A lire : Le Maroc et sa folle course à l’armement qui inquiète

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter